Translate

dimanche 12 octobre 2014

Tous les articles sur l'Estonie



 Tourisme - Curiosités
Découvrez l'Estonie - Guide touristique de l'Estonie 
Pourquoi l'Estonie ? 






Côte Ouest de l'Estonie

 
Haapsalu , côte ouest de l'Estonie
29 mars 2011 : les falaises calcaires de la péninsule de Pakri ,près de Paldiski (nord-ouest Estonie)
Ungru Manor ( Château d'Ungru ) - Estonie




Est et Sud-Est de l'Estonie


Un tour d' Estonie (1) - l'Est et le Sud-est - 1er jour : Tallinn - Kiviõli - Chutes de Valaste - Sillamäe - Narva - Couvent de Kuremäe - Hansu Talu

Un tour d' Estonie (2) - l'Est et le Sud-est - 2ème jour : Manoir d'Alatskivi -Affleurements de Taevaskoja - Cratères de météorites d'Ilumetsa - Mines de Piusa - Joeveere Talu

Un tour d' Estonie (3) - l'Est et le Sud-est - 3ème jour : Rõuge - Suur Munamägi - Vastseliina Loss - Plaani kirik - Suhka Tourism Farm

Un tour d' Estonie (4)- l'Est et le Sud-est - 4ème et dernier jour : retour vers Tallinn



Sud de l'Estonie


Viljandi , fin des vacances en Estonie (2008)
30 mars 2011 : Viljandi , sud de l'Estonie



Iles
 
Saaremaa robirohi / Saaremaa Yellow Rattle / Rhinanthus osiliensis , la petite fleur rare de Saaremaa
Saaremaa , " l'île terre" d'Estonie 
Le phare de Rhunu (Estonie) a été conçu par Gustave Eiffel



Tallinn

Arrivée en Finlande le 28 mars 2011 , la Baltique est gelée 
Raeapteek : une pharmacie à visiter à Tallinn 
Tallinn et Open Air Museum
Photos d'Estonie 

Photos d'Estonie (1) : Vasaristi Joastik (Vasaristi falls ) Parc national de Lahemaa, Kuusalu Harjumaa, Estonie
Photos d'Estonie (2) : Nõmmeveski juga / Nõmmeveski canon and waterfall , Parc National de Lahemaa ,Harjumaa, Estonie
Photos d'Estonie (3) : Manoir de Kolga -Parc de Lahemaa 
Photos d'Estonie (4) : les maisons "Art Nouveau" de la rue Pikk -Tallinn
Photos d'Estonie (5) : mouette sur Vabaduse Väljak (Place de la Liberté) -Tallinn



Photos de Tallinn 

Photos de Tallinn : la croix de la liberté sur Vabaduse Väljak (Place de la Liberté) ,un Mémorial à la guerre d'Indépendance (1918-1920)
Autres vues de Tallinn : des toits , encore des toits !
Estonie-Tallinn : Tallinn en hiver
Festivals : Tallinn ,Viljandi  



Divers
Histoire

 

Estonie-Tallinn : Opération Priboi : déportations de masse dans les Pays Baltes en Mars 1949




Personnalités ,poètes,écrivains , 
musiciens ,peintres estoniens 



 Tallinn

 

Carte postale ancienne d'Haapsalu (1900)
Carte postale ancienne de Viljandi (Estonie): le château de l'Ordre teutonique -1910

 

dimanche 21 septembre 2014

La tour Eiffel en Estonie / Eiffeli Torn Eestis



Pour faire suite au post du 6 mai 2010 " La tour Eiffel estonienne menacée de destruction ", j'ai trouvé une lettre très émouvante écrite par le constructeur de la réplique en bois de la "Dame de fer" parisienne .Cette réplique se trouve sur l'île d'Hiiumaa en Estonie .

Cher Monsieur, Chère Madame,

En souvenir de ma femme disparue, j'ai érigé une réplique en bois de la Tour Eiffel à l'échelle de 1/10 dans la cour de ma maison. La décision de construire la Tour Eiffel m'est venue spontanément, surtout parce que la France, Paris et la Tour Eiffel sont associés à l'amour partout dans le monde. Dans la construction j'ai utilisé uniquement du bois de genévrier et des clous. Ce petit cousin du symbole de Paris est devenu l'un des endroits les plus connus d'Estonie. Plusieurs chorales, danseurs folkloriques et groupes de musique y ont donné des concerts. 
Les légendes et les documents historiques racontent qu'il y a 300 ans, sur l'emplacement de ma tour, se trouvait un faux phare du grand oncle du comte Otto Ludvig von Ungernsternberg qui s'appelait Egelhard. Ce phare attirait des centaines de bateaux qui se sont échoués près d'ici et dont les survivants ont été tués par des autochtones et enterrés sur la colline de la Chapelle qui se trouve à 300 mètres de ma maison. Encore maintenant les archéologues y trouvent des ossatures humaines. Afin d'éviter que de telles situations se répètent, les autorités russes ont commandé deux phares (de 30 et de 42 mètres de haut) à Gustave Eiffel.


Chaque année plus de 50 000 touristes visitent cette tour. Le drapeau français y flotte et lors d'un été, des étudiants y ont même chanté la Marseillaise. C'était un moment très émouvant.


Cette tour dont on a beaucoup parlé dans les médias (la chaîne télévisée BBC, les chaînes estoniennes, russes et autres) doit désormais être démolie si je ne trouve pas d'ingénieur. J'espère en trouver un en France. L'ingénieur estonien, malheureusement décédé avant la conclusion officielle de ses calculs, avait constaté que la tour était forte et pourrait tenir encore une vingtaine d'années.


Le site d'Internet de la tour se trouve à http://www.hiiumaaeiffel.ee/


Dans le dernier recours, je me tourne vers vous, car j'essaie à tout prix de trouver une solution pour préserver ma tour. Peut-être pourriez-vous publier ma lettre dans un journal ou ailleurs? Je dois trouver une solution car je me suis battu pendant des années pour la conservation de la tour, malgré plusieurs amendes et ordres de démolition.


J'ai réussi à avoir 5000 signatures de soutien et il y a même des écoliers qui ont promis de s'enchaîner à la tour le jour où l'on viendra la démolir.


Le coup du destin a voulu que l'ingénieur que j'ai trouvé qui était d'accord pour évaluer la résistance de la tour et pour créer un projet, décède de façon inattendue quelques semaines avant la finalisation complète du projet. La lettre de la communauté locale ne tarda pas à arriver en réclamant le paiement d'une amende de 18 000 couronnes estoniennes pour le 1 mai, faute de quoi la tour serait démolie.


La démolition de la tour serait comme une deuxième disparition de ma bien-aimée pour moi...


Mes meilleures salutations,
Jaan Alliksoo
jaanalliksoo@hot.ee

Aux dernières nouvelles , Jaan Alliksoo a obtenu de conserver sa tour en la gravissant chargé de sacs de riz pour prouver aux autorités locales que la construction était solide.

 








Un autre article à lire sur ce sujet : L’Estonie a sa Tour Eiffel (et son facteur Cheval)




Sources article et photos :
http://www.hiiumaaeiffel.ee/?keel=est
http://surlaroutedunord.wordpress.com/2011/11/10/lestonie-a-sa-tour-eiffel-et-son-facteur-cheval/


dimanche 14 septembre 2014

Retour de plage , des bijoux "destination évasion" sur l'île d'Oléron ,La Rochelle et Royan


 

Retour de plage : un endroit plein de charme... 

Située au début d’une enfilade de cabanes ostréicoles, sur le port de Saint-Trojan-Les-Bains, se trouve la destination "Retour de Plage". 

Inspirée par ses voyages, Myriam Bataille y associe les matières les plus diverses pour créer ses bijoux, ne laissant personne indifférent.


 Des bijoux pour tous les goûts

Métal, verres ou matières naturelles, modèles colorés ou plus classiques, bijoux harmonieux ou audacieux, coup de cœur personnel ou petits cadeaux, difficile de ne pas y trouver son bonheur…

 

 

Toute l’année, cette cabane bleue et blanche orientée sur le port de Saint-Trojan-Les-Bains est une identité, un lieu de rencontre, une curiosité établie. 

 Sur l'île d'Oléron ,vous trouverez une autre boutique à Saint-Pierre-d'Oléron  .

Au détour de votre chemin, d’un itinéraire de voyage, de vos vacances, prenez le temps de découvrir ce lieu rayonnant de matières et de couleurs, à l’image de son village et de l’île d’Oléron, en Charente-Maritime.



 
 







Et si vous ne pouvez pas vous déplacer jusqu'à l'île d'Oléron , regardez ,choisissez et commandez sur le site de Retour de plage , on y est toujours bien servi .



La boutique de La Rochelle 


Vous pouvez désormais trouver la boutique "Retour de plage" à La Rochelle 
et aussi à Royan depuis août 2014
La Rochelle : la boutique est située Place de la Caille, rue des Gentilshommes, dans la vieille ville.
Elle est ouverte tous les jours de 10h à 19h (sauf le Dimanche)

Pour Royan , c'est au 11 Boulevard Aristide Briand -
 05 46 06 20 60
Ouvert tous les jours de 9h30 à 19h30


"Retour de Plage" sur 













lundi 11 août 2014

12 août 1961 : Construction du Mur de la honte à Berlin







Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les autorités de la République démocratique allemande (RDA) érigent une enceinte fortifiée sur la ligne qui sépare à Berlin leur zone, sous occupation soviétique, des zones sous occupation américaine, anglaise et française.

Des policiers et des ouvriers dépavent à la hâte les accès routiers entre la zone d'occupation soviétique, aussi appelée Berlin-Est, et les autres zones, ou Berlin-Ouest.

Ils bâtissent un mur en béton, tendent des barbelés et creusent des fossés. Dans le même temps, les liaisons ferrées sont aussi coupées.


Dans les jours qui suivent, à la stupéfaction du monde occidental, les autorités est-allemandes parachèvent le travail en murant les fenêtres et les portes des constructions situées sur la ligne de démarcation.
L'opinion occidentale baptise spontanément cette initiative de«Mur de la honte». Le «mur» court sur 43 km à Berlin même et sur 112 km dans les autres parties de la RDA. Il met une touche finale au «
rideau de fer» dont Churchill dénonçait la mise en place dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.




Les caractéristiques du mur

Longueur totale de la ceinture autour de Berlin-Ouest : 155 kilomètres, dont longueur entre Berlin-Ouest et Berlin-Est : 43,1 km. et longueur entre Berlin-Ouest et la RDA : 111,9 km.
Tours de contrôle : 302
Unités de chiens de garde : 259
Miradors : 93
Bunker : 20.
Mesures d'un segment de mur :
- Hauteur : 3,6 m. au minimum.
- Largeur 1,20 m.
- Profondeur au sol 2,10 m.


Le gouvernement communiste de l'Allemagne de l'Est veut, grâce à lui, empêcher ses ressortissants de fuir vers la République fédérale allemande, à l'Ouest, où démocratie rime avec prospérité.

Depuis la scission entre les deux Allemagnes, en 1949, pas moins de 3 millions de personnes, soit 20% de la population de la RDA, ont fui vers l'ouest.
De sa construction à la réunification des deux Allemagnes, le 9 novembre 1989, on évalue à 5.000 le nombre de personnes qui parviendront encore à passer à l'ouest. Mais 239 échoueront et seront abattues par les «vopos», ou garde-frontières, postés dans les miradors.


jeudi 24 juillet 2014

Kiek in de Kök - Tallinn -

Kiek in de Kök- Juillet 2014


Mais qui est donc cette mystérieuse "Kiek in de Kök" ? C'est l'une des tours qui se dresse sur le versant sud de la butte de Toompea

Construite à la fin du XVème siècle ,cette imposante tour de défense médiévale, haute de 38 mètres , mesurant 17,3 mètres de diamètre ,avec des murs atteignant une épaisseur de 4 mètres ,est située sur l'un des versants de la colline de Toompea .
Elle a été curieusement baptisée "Kiek in de Kök" (littéralement "un coup d’œil dans la cuisine") parce qu'elle était si haute que les gardes de l’époque disaient, pour plaisanter, qu’ils pouvaient voir à travers les cheminées jusque dans les cuisines des maisons qui se trouvaient en contrebas.
 
Aujourd'hui ,la tour abrite une annexe du Musée municipal de Tallinn avec une collection d'armes anciennes , une collection permanente sur Tallinn et les évènements militaires qui l'ont marquée . Les étages inférieurs sont utilisés pour des expositions temporaires liées à la photographie .

On a scellé dans le mur sud de la tour six boulets en pierre et trois en métal qui rappellent le siège de la ville pendant la Guerre de Livonie (1558-1583).



















Kiek in de Kök fut originellement bâtie dans les années 1470, mais elle fut très vite agrandie et fortifiée, jusqu’à ce que ses murs atteignent 4 mètres d’épaisseur. L’investissement ne fut pas inutile puisque pendant la guerre de Livonie, à la fin du XVIe siècle, bien que les forces d’Ivan le Terrible aient réussi à fracasser une partie de l’étage supérieur, la tour tint bon.
Au cours des réparations qui suivirent la guerre, quatre boulets de canon furent placés les uns à côté des autres, en guise de mémorial, pour combler la partie détruite. Ils sont encore visibles sur la partie sud-est de la tour.

Les visiteurs du musée verront des exemples de la puissance de feu médiévale, une explication de la façon dont le complexe des remparts et des tours s’est développé au fil des siècles, et enfin une exposition sur la criminalité et les châtiments dans la Tallinn du moyen âge.
La tour offre aussi une magnifique vue circulaire sur Tallinn depuis les différents étages .











Enfin, un charmant café occupant tout le dernier étage vous accueillera . Le design des tables et des chaises se mêle parfaitement à l'ambiance médiévale des vieux murs.








Le musée donne également accès à un réseau fascinant de souterrains qui courent sous les bastions du flanc sud de la colline de Toompea .

A propos des souterrains ,lire cet article  : "Que se cache t-il sous Tallinn ?"




Kiek in de Kök- fin mars 2011








Source :
http://www.tourism.tallinn.ee/

samedi 19 juillet 2014

Raeapteek : la plus ancienne pharmacie d'Europe se trouve à Tallinn




Raeapteek (Raekoja Plats)  Août 2013



Si vous visitez le vieux Tallinn, n'hésitez pas à rentrer dans Raeapteek .
Même si vous n'avez besoin d'aucun médicament , montez les quelques marches , puis sur votre gauche , poussez la porte de la pharmacie la plus vieille d'Europe .L'atmosphère vieillotte , le vieux comptoir et les étagères en bois,  le parquet qui craque vous ramèneront quelques siècles en arrière , et vous pourrez alors vous croire revenus au moyen-âge !






 Raeapteek , située sur  Raekoja Plats , la place de l’Hôtel de ville du vieux Tallinn (Vanalinn),est sans aucun doute la plus ancienne pharmacie encore en activité en Europe. 






 La date d'ouverture précise de la pharmacie n'est pas connue. Certains historiens la font remonter jusqu'à 1415. Mais on retrouve le plus souvent la date de 1422 .
Cela fait de ce bâtiment un des plus vieux commerces toujours en activité dans le monde.
Sa façade actuelle a été refaite au XVIIè siècle.
Les armoiries de la famille Burchart, premiers propriétaires de cette pharmacie, sont toujours visibles au-dessus de la porte.






Histoire

Au Moyen-âge , on pouvait y acheter du jus de momie (poudre de momies mélangée avec un liquide), de la poudre brûlée de hérissons ,des abeilles brûlées , de la poudre de chauve-souris , de la potion à base de peau de serpent et de la poudre de corne de licorne.
On pouvait y trouver aussi des lombrics , diverses herbes et des spiritueux distillés sur place .
Et aussi de la nourriture comme des bonbons, des biscuits, des confitures et pâtes d'amandes, des zestes de fruits et des gelées. Des biscuits épicés, appelés "morsells", étaient une spécialité.
La pharmacie vendait aussi du papier, de l'encre, de la cire à cacheter, des teintures, des poudres, des granulés, des épices, des bougies et des torches.
On pouvait même y trouver du Klaret, un vin du Rhin sucré et épicé.

Plus tard, la pharmacie a acquis le privilège d'importer chaque année, et directement de France, environ 400 litres de cognac.
Lorsque le tabac a commencé à être importé en Europe et en Estonie , la pharmacie a été la  première à en vendre.
Les pilules et sirops ont donc désormais remplacé la poudre de corne de narval et les décoctions d’herbes médicinales, mais l’esprit est resté le même.






 À partir de 1990, la pharmacie qui avait été négligée pendant les cinquante ans d'occupation soviétique , a subi une importante rénovation qui a duré plus de dix ans, et s'est terminée en 2003.











 Visite de la pharmacie et du musée 

Une fois que vous êtes entrés dans la pharmacie , avancez jusqu'au fond , vous découvrirez un musée dans lequel vous pourrez admirer toute une collection de vieux pots de pharmacie et divers petits objets anciens servant autrefois aux pharmaciens  pour préparer sirops et potions .
Sont ainsi exposées des potions utilisées depuis des siècles pour leurs qualités miraculeuses : pattes de grenouille séchées, yeux de perche, sang de chat noir, lanoline extraite de laine de mouton sale, fragments d'une momie exotique, vers dans de l'huile, abeilles brûlées, tripes de loup et cœurs de lapin destinés à rendre la raison.

































Petite Histoire de coeur

Chaque année , à l'occasion de la St Valentin , Raeapteek promet de soigner les cœurs brisés à l'aide d'une pâte d'amandes dont la recette date du Moyen Age.
En effet , depuis le Moyen Age, on y prépare et on y vend une recette spéciale pour soigner les peines de coeur.
"Nous fabriquons toujours cette pâte d'amande spéciale parce que la demande se maintient depuis des siècles et qu'il y a toujours des patients qui se présentent avec des symptômes de peine de coeur", explique une employée de la pharmacie.
 La recette exacte reste un secret soigneusement gardé.

"Il ne s'agit pas d'une pâte d'amande ordinaire, mais d'une pâte dont la recette date du Moyen Age et qui contient 72% d'amandes et 28% d'autres ingrédients dont nous ne dévoilons pas la nature".
La pâte d'amande mystérieuse, vendue un euro la portion de 40 grammes, n'est pas le seul moyen de voyager dans le temps dans ce quartier médiéval de la capitale estonienne.








 

Raekoja Plats (Place de l'hôtel de ville)



Vous en saurez encore davantage en lisant ce post :
 

Sources
http://www.ladepeche.fr/article/2010/02/12/776998-saint-valentin-estonie-soigne-coeurs-brises-pate-amande.html