Translate

vendredi 28 avril 2017

Origines et traditions du 1er Mai






Selon la tradition, le 1er mai, on offre un brin de muguet aux gens que l’on aime. 
Le muguet est une délicate petite fleur en forme de clochettes blanches qui sent bon l'arrivée du printemps. Il paraît même que c’est une fleur" porte-bonheur" censée apporter chance et joie jusqu'à l'année suivante. Au printemps, les clochettes du muguet sont blanches,parfois rosées . A l'automne ,le muguet donne des fruits sous la forme de petites baies rouges.

Le muguet est classé parmi les plantes à haute toxicité. Ses clochettes blanches mais aussi ses graines rouges sont extrêmement nocives voire mortelles à forte dose en cas d'ingestion. Cette toxicité provient notamment de la présence d'hétérosides cardiotoniques telles que la convallatoxine (proche de la digitaline), la convallamarine et la convallarine. Son absorption  a pour effet de ralentir le rythme cardiaque et d'augmenter la pression artérielle. En très petites doses, le muguet est utilisé dans le cadre de la fabrication de médicaments destinés au traitement de maladies cardiaques.



Tradition du muguet

Le muguet s'achète et s'offre traditionnellement le 1er mai. Cette tradition remonte à la Renaissance.  En effet, en 1561, le roi Charles IX décida d’en offrir à toutes les dames de la cour comme porte-bonheur . Comme il en avait reçu à cette même date ,l'idée lui plût et c’est lui qui lança cette bonne habitude .
Au début du XXe siècle le muguet a été associé à la Fête du travail.





 



Le 1er mai était autrefois, en Europe, dédié à l'amour. Ce jour-là, il était coutumier de se coiffer d'une couronne de feuillages et de fleurs ou d'en offrir une à la personne aimée. En témoigne la célèbre enluminure ci-dessus. Elle illustre le mois de mai dans les Très riches Heures du duc de Berry, un livre de prières réalisé au début du XVe siècle par les frères de Limbourg (aujourd'hui au musée de Chantilly).



Différentes coutumes en Europe



Les écoliers de certains régions de Belgique ou de Rhénanie cultivent encore la tradition des couronnes de feuillages. Le 1er mai donne aussi lieu à des réjouissances en l'honneur du printemps selon le rite ancestral de l'arbre de mai, que l'on retrouve dans différentes régions d'Europe.
À noter que le canton de Fribourg, en Suisse, célèbre ce jour-là le printemps avec chants et distribution de friandises aux enfants.



Étymologie


Le nom latin du muguet est : convallaria maïalis.
  
Le muguet s'appelait autrefois "lys des vallées" qui est toujours son nom en anglais : Lily of the Valley.

Le muguet est une fleur du printemps. Elle se plante en automne et fleurit en avril et en mai. Pour cueillir un brin de muguet il est préférable d'utiliser des ciseaux car il faut faire attention de ne pas arracher sa tige souterraine. Dans certaines régions cette fleur est protégée. Si on arrache ses "racines" ou plus exactement ses rhizomes qui portent les racines, le muguet ne pourra plus refleurir au prochain mois de mai. 


De la légende à la coutume

 

Selon une légende grecque, Apollon aurait créé le muguet pour en tapisser le mont Parnasse, afin que ses neuf muses ne s’abîment pas les pieds en le gravissant. D’où son nom poétique de "gazon du Parnasse". Au Moyen Âge, cette fleur blanche devait être accrochée au-dessus de la porte de sa dulcinée.


Fête du Travail



Désormais dans beaucoup de pays , le 1er Mai est aussi un jour symbolique, le jour de la "Fête du travail". C’est pendant la seconde guerre mondiale, en 1941, sous le gouvernement de Vichy, que cette date fut officialisée en France. En 1947, à la Libération, le 1er Mai devient un jour férié et payé. 
Depuis, la plupart des pays d’Europe ne travaillent pas ce jour-là et tout le monde profite ainsi d’un jour de repos supplémentaire ou d'un week-end prolongé (si le 1er mai tombe un vendredi ou un lundi ) à l’arrivée du beau temps !



 


Deux autres très anciennes traditions du 1er Mai : 
Fête de Beltaine et nuit de Walpurgis 



À l'époque celtique, on divisait l'année en 2 principales saisons :
- l'hiver commençait à une date que nous avons fixé au 1er novembre : Samain et le réveillon, c'est la nuit d'Halloween. 
- l'été commençait le 1er mai avec la fête de Beltaine, c'est littéralement le feu de Bel. Bel désigne le principal dieu celte Lug et exprime l'idée de lumière. On retrouve cette racine dans le nom du dieu gaulois Belenos, ou la déesse gauloise Belisama (la très brillante).  
En gaélique, la fête porte le nom de Bealtaine  
Lá na Bealtaine : premier mai

Dans les pays celtiques, on allume des bûchers la veille de Beltaine, Oíche Bhealtaine, l'opposé d'Oíche Shamhna (Halloween).
On peut constater que les deux principales fêtes celtiques, Samain le 1er novembre, et Beltaine le 1er mai, sont aujourd'hui des jours fériés.



La nuit de Walpurgis


Dans les pays germaniques et scandinaves, on fête, la veille du 1er mai, la nuit de Walpurgis. Née en Angleterre au début du VIIIe siècle, Walburge est la fille du roi saxon Richard. Elle a été envoyée en tant que missionnaire en Allemagne où elle a dirigé le couvent de Heidenheim, dans l'actuel Wurtemberg. La sainte Walburge est célébrée le 1er mai en Angleterre (mais le 25 février dans le calendrier catholique). Elle a donné son nom a des villages de France : Sainte-Gauburge dans le Perche, Sainte-Vaubourg dans les Ardennes. 
en allemand : Walpurgisnacht 
en suédois : Valborgsmässoafton  
En Suède, on fête Valborg ; mäss : messe, d'où Valborgmäss, cf. anglais Christmas ; afton : veille. 
en finnois : Vappu




Un excellent site : "Tout savoir sur le muguet"



Sources
http://www.momes.net/dictionnaire/minidossiers/muguet.html
http://www.lexilogos.com/mai.htm
http://www.herodote.net/almanach/jour.php?jour=0501
http://www.leparisien.fr/une/muguet-de-la-legende-a-la-coutume-01-05-2013-2771235.php
http://www.aujardin.info/plantes/muguet.php




Bon 1er Mai à tous !



vendredi 14 avril 2017

Oeufs, cloches et traditions de Pâques en Europe



J'ai choisi de parler de Pâques autour de ses traditions:les œufs et les cloches en sont de très anciens symboles qui n'ont perdu aucun de leurs charmes auprès des enfants bien sûr ,mais aussi des plus grands! 
Que ne donnerait-on pour un œuf,un lapin ou une poule en chocolat?

 
                                 
Les œufs de Pâques décorés

La tradition d'offrir des œufs décorés est bien antérieure au christianisme. L'œuf est symbole de vie et de renouveau : c'est l'image d'une vie nouvelle.
Il était tout désigné pour devenir un symbole de Pâques, temps fort dans la religion chrétienne. Comme il était interdit de manger des œufs pendant le carême, on se trouvait à Pâques devant une grande quantité d'œufs. Alors, dès le Moyen-âge, on a pris l'habitude de s'offrir des œufs décorés.
L'œuf de Pâques a donné naissance à beaucoup de coutumes très diverses selon les pays.

En Pologne, comme en Russie, la tradition la plus typique est la peinture et la décoration de l'œuf de Pâques.
En Norvège et en Pologne, il y a des petits combats d'œufs.
En Allemagne, on accroche des œufs décorés à la main à des petits branchages.
En Pologne et en Italie, on décore la table avec des œufs pour le repas de Pâques.
En Russie, on porte des œufs au cimetière pour honorer les défunts de sa famille.



Les œufs de Pâques en chocolat

Ce n'est qu'au XVIIIème siècle, en France, qu'on décide de vider un œuf frais et de le remplir de chocolat. Puis, la tradition se perfectionne et l’on moule des œufs en chocolat. On les cache ensuite dans le jardin et les enfants s’amusent à les trouver.
Dans les pays du sud de l’Europe, ce sont les cloches de Pâques qui les ramènent de Rome. Dans les pays germaniques, c'est le lièvre ou le lapin qui les dépose dans les jardins.
Si ce sont généralement le lapin et le lièvre qui cachent les œufs de Pâques , d'autres animaux peuvent tenir ce rôle : la poule (au Tyrol), le coucou (en Suisse), la cigogne (en Alsace et dans la région de Thuringe en Allemagne), le renard (en Westphalie en Allemagne).



Le chocolat et autres traditions de Pâques

Manger du chocolat sous différentes formes est une tradition importante en France : œufs en chocolat, poules en chocolat, cloches en chocolat.
La tradition en Espagne veut que l'on échange des présents, notamment du chocolat.
On mange des gâteaux en forme de colombes (en Italie)
On décore les maisons pour la fête de Pâques (en Allemagne)
On accroche des œufs aux branches d'un arbuste (en Allemagne)
On mange du jambon (en Angleterre et en Allemagne)
On danse dans les rues (en Angleterre)
On fait les décorations en jaune (dans les pays scandinaves)
Les enfants se déguisent en sorcières la veille de Pâques (en Finlande et en Suède)
On asperge d'eau la famille et les amis et on asperge les champs d'eau bénite (en Pologne)
On dépose des œufs sur les tombes des parents au cimetière (en Russie)




 Les cloches de Pâques

Vers le 7ème siècle, l'Église interdit de sonner les cloches en signe de deuil entre le Jeudi Saint et le Dimanche de Pâques. La légende, dans certains pays catholiques et particulièrement en France, affirme que, le soir du Jeudi saint, elles partent à Rome où le Pape les bénit.
Le matin de Pâques, les cloches reviennent en carillonnant pour annoncer la joie.
A Rome, elles se chargent d’œufs de Pâques qu’elles répandent à leur retour dans les jardins. Les enfants vont alors les chercher. Pour le voyage, les cloches se munissent d'une paire d'ailes, de rubans ou sont transportées sur un char.


 Le lièvre ou le lapin de Pâques

Le lièvre est une tradition de Pâques d'origine germanique et nordique. Le lièvre qui a une grande fécondité (de 4 à 8 portées par an) symbolise l'abondance, la prolifération et le renouveau.
C'est en Allemagne et en Alsace, qu'on associa pour la première fois le lapin et le lièvre de Pâques avec les œufs de Pâques pour célébrer le printemps. Les enfants confectionnent des nids avec des feuilles, de la mousse ou de l'herbe qu'ils installent dans le jardin, en espérant que durant la nuit de Pâques, le lapin garnira les nids d'œufs multicolores.


 L'agneau de Pâques
Dans la plupart des pays européens ( France, Belgique, Allemagne, Italie, Grèce, Pologne, Norvège etc. ), l'agneau est l'une des pièces maîtresse du repas du dimanche de Pâques. L'agneau pascal en Allemagne et en Alsace désigne un biscuit en forme d'agneau décoré d'un ruban rouge autour du cou.


Peinture et décoration des œufs de Pâques 







Dans plusieurs pays du monde, on peint et on décore les œufs de Pâques. La décoration des œufs est considérée comme un art. 
Les dessins sont tout d'abord tracés sur les œufs avec de la cire d'abeilles. Ensuite on trempe les œufs dans une teinture de couleur vive. La teinture colore la partie de l’œuf qui n'est pas recouverte par la cire.
En Pologne, les œufs sont décorés de lignes entrecroisées, de dessins en forme de pois, de plantes, de fleurs ou d'animal. On ne retrouve jamais deux œufs identiques.
Certaines personnes croient que les œufs de Pâques ont des pouvoirs magiques. Ils croient qu'en enterrant les œufs de Pâques peints à la main au pied d'une vigne, la fera pousser plus rapidement.
D'autres pensent que si l’œuf reste enterré pendant cent ans, le jaune deviendra un diamant.


 




Head ülestõusmispüha - Joyeuses Pâques!



Sources:
http://www.legout.com/c-est-de-saison/jai-les-crocs/542
http://users.swing.be/ALARTDUCHOCOLAT/infofr/PAQUES.HTM

vendredi 24 mars 2017

25 au 29 mars 1949 : déportations de masse dans les Pays Baltes



Il y a 68 ans, du 25 au 29 Mars 1949, plus de 90 000 personnes furent déportées des pays baltes vers la Sibérie. A Tallinn, des milliers de bougies illumineront la Place de la Liberté en souvenir des victimes.

Opération Priboi est le nom de code qui avait été donné a cette opération de déportation massive, organisée du 25 au 29 Mars 1949 par les Soviétiques et visant à déporter les Estoniens, Lituaniens et Lettons ‘ennemis du peuple’ vers la Sibérie principalement. On estime à plus de 90 000 les victimes des déportations de Mars : plus 20 000 Estoniens, 40 000 Letton et 25 000 Lituaniens. La déportation frappa des familles entières et toucha principalement des femmes et enfants de moins de 16 ans (44% de femmes, 29% d’enfants et 27% d’hommes).

 En Estonie, plus de 8 000 personnes parvinrent a s’échapper mais plus de 20 722 personnes (7 500 familles), soit 2,5% de la population, furent déportées. Rapportez ce pourcentage a la population française pour vous rendre compte de l'ampleur du crime, cela représenterait plus de 1 500 000 personnes !

Furent déportés aussi bien les invalides, que les femmes enceintes, les nouveaux-nés, les enfants... le plus jeune déporté avait a peine 1 jour (Virve Eliste de l’île de Hiiumaa, qui succomba une année plus tard en Sibérie), le plus vieux avait 95 ans (Maria Raagel). Neuf trains se dirigèrent vers Novosibirsk, six vers le Krai de Krasnoyarsk, deux vers Omsk et deux autres vers Irkutsk. La plupart d'entre eux ne reverront jamais leurs terres...


Le but majeur de l’opération était de faciliter la collectivisation forcée des campagnes en éliminant toute personne susceptible de supporter l’insurrection des ‘Frères de la Foret’ (Estonien: metsavennad, Letton: meža brāļi, Lituanien: miško broliai) contre l‘occupation soviétique.

La Russie actuelle n’a jamais reconnu ces déportations comme étant un crime et critique les Pays Baltes qui y chercheraient une revanche.

La triste ironie est que ces déportations perpétrées sous Staline furent vivement condamnées (après sa mort) dans un rapport de Nikita Khrouchtchev devant le 20e Congrès du parti communiste datant de 1956 et qualifiées ‘d’actes monstrueux’ et de ‘violations graves des principes léninistes de la politique nationale de l’Etat soviétique’. Plus tard, le 14 Novembre 1989, le Soviet Suprême de l’URSS acceptait une déclaration qui reconnaissait que ces actes étaient criminels et condamnait les déportations orchestrées par Staline tout en garantissant que de telles violations des droits de l'homme ne seraient pas répétées et en promettant de restaurer les droits des victimes. 


lundi 13 février 2017

Les origines de la St Valentin






L'origine de la Saint-Valentin remonterait à l'Antiquité .

On ne sait en fait pas très bien pourquoi le 14 février, la fête des amoureux et des fiancés, est placée sous le vocable de Saint-Valentin. Ils étaient d'abord plusieurs, dont aucun ne paraît présenter les caractéristiques qui justifient cet honneur. 





1) Peut-être la fête des amoureux a-t-elle davantage à voir avec les Lupercales, des fêtes romaines annuelles en l'honneur de Lupercus, protecteur des champs et des troupeaux, qui avaient lieu le 14 février, ou aux environs de cette date, une fête consacrée à la fertilité, la fécondité et donc à l'Amour…
On sait qu'après l’avènement du christianisme de nombreuses fêtes païennes ont été christianisées.
Les Lupercales auraient été ainsi récupérées par l’Église catholique et le dieu païen, Lupercus, aurait été canonisé par vénération pour plusieurs martyrs chrétiens portant le même nom. On peut penser aussi que l'amour du prochain, donné en exemple par ces martyrs, a pu en faire, avec le temps, des patrons des amoureux.



2) D'autre part , Il existe une légende qui raconte qu'un Valentin, qui était l'ami des enfants, fut emprisonné par les autorités romaines parce qu'il refusait de sacrifier à leurs dieux. Les enfants, à qui leur ami manquait, lui passaient des messages à travers les barreaux de sa cellule. C'est peut-être là une explication aux petits mots doux, qu'on échange, avec des fleurs et des cadeaux, le 14 février.







3) D'aucuns évoquant également une loi promulguée par l'empereur Claude II le Gothique, au début des années 200 , qui interdisait aux jeunes hommes de se marier car, croyait-on, les célibataires faisaient de meilleurs soldats. Un prêtre, nommé Valentin, désobéit aux ordres de l'empereur et maria de jeunes couples en secret.
Ce Valentin, d'après certains auteurs, aurait été exécuté le 14 février aux alentours de l'an 269. Le pape Délasse Ier (492-296) aurait décidé que cette journée lui serait consacrée.

4) Une coutume de la Saint-Valentin pourrait aussi avoir son origine dans l'histoire de France. La tradition qui consiste à envoyer des vers ou des pommes à l'être aimé, disent certains historiens, remonterait, en effet, à Charles d'Orléans (1391-1465), qui fut fait prisonnier à la bataille d'Azincourt, en 1415, et, resta captif des Anglais un quart de siècle. Depuis la Tour de Londres, on dit que, le jour de la Saint-Valentin, il aurait adressé des lettres d'amour à Marie de Clèves, qu'il épousa à son retour. 











5) En fait, une croyance populaire répandue dit que c'est le 14 février, jour de la fête du saint, que les oiseaux commencent à s'accoupler à l'approche du printemps. Les poètes anglais Chaucer et Shakespeare en font mention dans leurs œuvres.
On raconte qu'à l'époque garçons et filles célibataires tiraient au sort, ce jour-là, le nom de leur Valentine dans un pot. Dans certaines régions, ces couples se fiançaient. Dans d'autres, le garçon devait arborer le nom de la fille sur sa manche et la protéger durant l'année. 
Alors , choisissez la version qui vous plaît le mieux ; je trouve cette dernière pour le moins originale , avec le tirage au sort du nom de la " Valentine " dans un pot !
Destinée , destinée , à quoi tenais tu , à un nom sur un papier pioché au hasard dans un pot ? ;)





Je me souviens aussi très bien des amoureux de Peynet de mon enfance.
On les retrouvait à chaque St Valentin ( dans les années 1960-1970) , ils sont restés intacts dans ma mémoire . Ces amoureux là étaient le symbole de cette fête et le sont toujours pour moi !

La St Valentin est devenue depuis quelques années une fête très commerciale (comme beaucoup d'autres d'ailleurs), elle y a perdu toute sa pureté , c'est bien dommage !
Mais à vous de ne pas tomber dans le piège des cadeaux commerciaux , à vous de savoir offrir le "cadeau qui n'a pas de prix " à moindre coût ( cf photo ci dessous ). 





Un cadeau coûteux ne scellera pas plus votre amour pour l'éternité , ni ne le rendra plus sincère , qu'un cadeau venu du coeur ,au contraire . L'Amour véritable ne peut s'acheter !
C'est à cela que votre amoureux(se) appréciera l' étendue de votre imagination et la sincérité de vos sentiments !
Alors , innovez , faites bouger votre imagination , un peu d'originalité ! 
Votre Valentin (ou Valentine) vous en sera reconnaissant(e) . Sachez le ou la surprendre et ne tombez pas dans la banalité de ce que vous proposent les commerces et la publicité ! 

mardi 31 janvier 2017

Le 2 février, c'est la Chandeleur , faîtes sauter les crêpes !



source photo:




A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux. En 472, le pape Gélase 1er décide de christianiser cette fête qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise. Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé. Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :
Celui qui la rapporte chez lui allumée
Pour sûr ne mourra pas dans l’année

Ce cierge béni est censé avoir d’autres pouvoirs. On dit que quelques gouttes de sa cire versée sur des œufs à couver en assurent une bonne éclosion. Et aussi que sa flamme protège de la foudre si on l’allume pendant l’orage. 







Entre temps, une autre tradition a vu le jour : celle des crêpes. Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la chandeleur, le blé serait carié pour l’année. On dit d’ailleurs :
Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur
D’ailleurs, en faisant les crêpes, il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu.
Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année. 

Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge fripé,celui-là aura du bonheur jusqu'à la Chandeleur prochaine.
Aujourd’hui, les processions aux chandelles et autres rites n’existent plus mais on a conservé la tradition des crêpes et on a bien raison, car qu'est-ce que c'est bon !


Enfin, n’oublions pas les croyances liées à la météo. En de nombreux pays, on croit que le jour de la Chandeleur, un ours sort de sa tanière. Si la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernation, car il sait que le beau temps ne durera pas. Un proverbe dans le Calendrier des bons laboureurs en 1628 disait :
Si fait beau et luit Chandeleur
Six semaines se cache l'ours
Un autre proverbe français dit :
Si le deuxième de février
Le soleil apparaît entier
L'ours étonné de sa lumière
Se va mettre en sa tanière
Et l'homme ménager prend soin
De faire resserrer son foin
Car l'hiver tout ainsi que l'ours
Séjourne encore quarante jours


Marmotte
Dans d'autres pays c'est la marmotte qui sort. Si elle voit son ombre, cela signifie qu'il y a du soleil, alors elle retourne vite continuer à hiberner car elle sait que l'hiver va encore durer. En effet :
Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur
Mais quoi qu’il arrive : qu'en ce 2 février il fasse beau, froid, pluvieux ou neigeux, n'hésitez surtout pas à confectionner quelques crêpes.
En dépit des proverbes et dictons, vous passerez un agréable moment autant à les faire qu'à les déguster !!


Source : 



Un autre article très intéressant :  

dimanche 29 janvier 2017

15 janvier 2016 : à Pärnu (Estonie) ,un écureuil roux surfe dans la neige




Qui a dit que les animaux ne peuvent pas trouver de plaisir dans la neige? Ce clip de la Télévision Estonienne (Eesti Televisioon) montre un écureuil s'amusant à rechercher de la nourriture dans la neige épaisse.





 "Contrairement à d’autres animaux, en hiver, l‘écureuil n’hiberne pas et doit se mettre en quête de nourriture par tous les temps, même sous un épais manteau neigeux. La preuve par l’image avec cet écureuil estonien qui n’hésite pas à plonger dans la neige fraîche pour trouver de quoi manger. Un instantané filmé près de Pärnu sur la côte de la mer Baltique dans le sud-ouest de l’Estonie."







Source :http://fr.euronews.com/2016/01/17/cet-ecureuil-ne-manque-pas-d-air-ni-de-neige



dimanche 15 janvier 2017

60 ans avant Pasteur : la très riche invention de Nicolas Appert






En 1795 , il y a exactement 221 ans ,Nicolas Appert met au point le procédé qui rend possible la mise en conserve (appelée appertisation) des aliments. Véronique Zbinden raconte son histoire tragique puis pionnière. Et ses actuelles déclinaisons bio, chic ou éthique…

C’est une révolution, née il y a plus de 200 ans dans le secret d’une boutique d’Ivry-sur-Seine, en banlieue parisienne, entre chaudrons de cuivre et marmites géantes.
Fils d’une famille d’aubergistes de la Marne, ancien brasseur devenu confiseur, officier de bouche d’un duc, maire, commerçant et révolutionnaire, un certain Nicolas Appert, homme simple et esprit curieux, s’est donné pour mission de résoudre l’impossible équation de la conservation des aliments.
Ces années-là, les troupes napoléoniennes caracolent victorieusement en Italie, mais souffrent – autant que la marine royale britannique – de problèmes chroniques; on y meurt plus souvent du scorbut que sur les champs de bataille, et le gouvernement français vient de promettre 12 000 francs à l’inventeur qui aidera à résoudre le casse-tête du ravitaillement.
Notre homme se livre à d’obscurs travaux avec les haricots et les petits pois qu’il cultive , le lait et la crème fraîche achetés aux paysans. 
Un jour, il démissionne de sa charge de maire et crée la première conserverie de l’histoire.


Son idée ? Faire le vide d’air et chauffer

Appert subodore que le procédé conserve, sans savoir au juste pourquoi ; il faudra attendre Louis Pasteur, 60 ans plus tard, pour que le lien soit établi entre traitement thermique et destruction des germes.
"Renfermer les substances à conserver dans des bouteilles de champagne au goulot élargi, boucher avec le plus grand soin les récipients, soumettre les substances ainsi renfermées à l’action d’un bain-marie… et retirer les bouteilles au temps prescrit", telle est la méthode décrite dans son traité de 1810, "L’art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales".
L’appertisation – "appertizing", le procédé ainsi nommé par les Américains – a pour vertu de préserver le goût et les qualités des aliments. L’apport d’ Appert lui vaudra d’être nommé bienfaiteur de l’humanité, ses petits pots seront loués par Grimod de la Reynière, premier critique gastronomique, sans empêcher sa déconfiture.
Appert voit son idée pillée par les Britanniques qui passent au contenant en fer-blanc, plus accessible et pratique que le verre. Oublié de tous, quitté par sa femme, ruiné, le confiseur champenois meurt seul, jeté dans une fosse commune en 1841, non sans avoir posé les bases du lait concentré, du bouillon en tablettes, du lait pasteurisé, des premiers autoclaves (l’ancêtre de la cocotte-minute)…
Une fin de vie bien triste et injuste pour Nicolas Appert ...




Statue-colonne Appert par Ipoustèguy, 1991 , Châlons en Champagne



A lire aussi :









Bogapott ,un café très tranquille dans le vieux Tallinn

 Photo : Bogapott.ee


Bogapott  bénéficie d'une situation unique dans la vieille ville de Tallinn . C'est un endroit charmant et très tranquille ,à l'écart de la rue Pikk Jalg (rue de la jambe longue) .
Mais Bogapott n'est pas seulement un café ,c'est aussi une boutique d'art et un atelier de céramique .

Niché dans une petite cour, juste à côté d'une boutique d'artisanat ,situé dans la partie haute de la rue principale (Pikk Jalg) qui monte vers la colline de Toompea ,Bogapott reste un endroit étonnamment authentique et agréable pour prendre une collation. 


Bogapott - 22 Août 2013



22 aout 2013



22 décembre 2015



22 décembre 2015


Mars 2017



La taille minuscule du café n'est pas adaptée aux groupes touristiques , même si sa situation est bien attirante .
Lorsqu'on se trouve dans la pittoresque boutique artisanale située juste à côté ,on se sent naturellement attiré par le café, une porte permettant de passer directement de la boutique au café . 
Toutes les tasses et soucoupes du café viennent d'ailleurs du four de l'atelier de céramique contigu à la boutique, celle-ci étant bien sûr spécialisée dans la céramique faite sur place . 
J'ai visité la boutique : chacun peut y trouver son bonheur ,les prix sont raisonnables .
La porte reliant la boutique et le café permet au personnel de la boutique de "traîner" au café (et inversement) , ce qui lui confère une ambiance gaie et locale.


Vue du haut de la mezzanine -septembre 2011


Lorsque vous entrez dans le café ,si vous ne regardez pas attentivement et ne levez pas les yeux vers le plafond , vous raterez l'étonnante et presque "invisible" mezzanine qui se trouve à l'étage et que l'on atteint grâce à un escalier en colimaçon . 
Là haut,vous découvrirez un univers particulier,la mezzanine se trouvant nichée dans de vieux murs de pierre médiévaux ,qui appartiennent en fait à une des tours des remparts (qu'on peut voir sur la photo tout en haut du post). 




Septembre 2011


Il y fait très sombre , ce qui donne une atmosphère très  mystérieuse à cet endroit par ailleurs charmant .Des chérubins miniatures en céramique accrochés au plafond pendent , tels des chauves-souris angéliques !
Il y a à peine assez de place pour deux tables (mais en réalité ,il y a trois ou quatre petites tables et une plus grande si ma mémoire est bonne ) . 



 Sandwich et immense mug de thé - septembre 2011


Le café propose des collations légères, des soupes, des gâteaux ainsi que des boissons classiques(bières ,thé ,café ,etc ). J'y ai mangé un sandwich et un gâteau , aussi délicieux l'un que l'autre ,et bu un thé dans un énorme mug (voir la photo mais désolée ,elle est un peu sombre ) ; j'ai été très surprise de la taille du mug (dont la contenance  représentait facilement celle de trois thés "normaux") ,le prix n'étant pas plus cher qu'un seul thé de taille normale .

En été, ne manquez pas de profiter de la terrasse de la cour. 


2 juillet 2014



Adresse : Bogapott, 9 Pikk Jalg, Tallinn 10130 

http://www.bogapott.ee/go/en/

 


Agrandir le plan

mardi 10 janvier 2017

10 Janvier : bonne fête à tous les "Guillaume"

Illustration de Guillaume Tell. © Collection particulier, AKG Berlin







Fête: le 10 janvier

Sens et origine du nom 

Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique.
Il est formé du germanique will (la volonté), et de helm (la protection).
Guillaume est une forme d'oïl (langue d'oïl) correspondant au prénom occitan Guilhèm, au catalan Guilhem, à l'anglais William et à l'allemand Wilhelm.
Parmi les nombreux prénoms composés à partir du vocabulaire germanique, c'est peut-être le plus populaire et le plus répandu depuis le haut Moyen Âge, dans la plupart des pays occidentaux. 
Il apparaît au VIIe siècle et se diffuse rapidement dans les classes aristocratiques, sur le continent d'abord, puis en Grande-Bretagne, dans la foulée de Guillaume le Conquérant et de ses Normands. 
Son succès n'a pas connu d'éclipse depuis lors, dans aucun des pays qui l'avait adopté. Il a souvent figuré au palmarès des prénoms masculins, en Angleterre comme en Allemagne ou en France. Ses périodes de décrue ont été suivies de vives remontées.
Aujourd'hui, en France, si l'on comptabilisait le prénom "Guillaume" avec ses variantes les plus attribuées, Guilhelm , William et Willy, il ferait certainement partie du palmarès des prénoms masculins les plus attribués.

Le personnage qui est à l'origine de la popularité du prénom est le Comte de Toulouse Guilhem ou saint Guilhem de Gellone, petit-fils de Charles Martel et cousin germain de Charlemagne. Il a été le modèle du chevalier généreux et intrépide.

On compte également sept saints du nom de Guillaume. 
Guillaume de Bourges ,qui a été choisi pour saint patron par la Sorbonne, était un grand aristocrate du XIIIe siècle, cistercien à l'abbaye de Pontigny, puis abbé de Châlis, près de Sens (Yonne). En 1200, il fut nommé évêque de Bourges (le plus important diocèse de France à l'époque) et se révéla un modèle d'humilité, de douceur et de charité. Mort en 1209, il fut canonisé par le pape dès 1218.


Traductions du prénom "Guillaume" dans quelques langues

 anglais : William
 allemand : Wilhelm
 espagnol : Guillermo
 italien : Guglielmo
 portugais : Guilherme
 suédois , norvégien et danois :  Vilhelm
 islandais :Vilhjálmur 
 finnois : Vilhelmi
 tchèque :  Vilém
 néerlandais : Willem
 hongrois : Vilmos
 turc : oluk rendesi

Source : http://traduction.sensagent.com/traduire/guillaume/fr/multilingue.html


Et en chinois ,
Guillaume ,c'est 纪尧姆

 http://www.asia-home.com/china/fetesprenoms/q/Guillaume.php
















Popularité du prénom

Le nom Guillaume figure au 33e rang des prénoms les plus donnés en France depuis 1940.
Le prénom Guillaume a été le plus donné en France en 1984.


Autres "Guillaume" célèbres


 Guillaume Tell 




Sources



 Saint Guillaume de Bourges