Translate

vendredi 8 mai 2015

Commémoration du 8 mai 1945


 Le général Alfred Jodl signe à Reims ,à 2H 41 dans la nuit du 7 au 8 mai 1945,
la capitulation sans condition de l'Allemagne


La Seconde Guerre mondiale se termine officiellement en Europe le 8 mai 1945, à 23h01, au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie (capitulation signée le 7 mai à Reims).






En France ,la commémoration de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie a subi bien des vicissitudes depuis 1945 .... pour enfin , en 1981 ,reconnaître le 8 mai comme jour férié ! 

Le 1er juin 1981, au lendemain de l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République, le nouveau secrétaire d'État aux anciens combattants a annoncé qu'une loi allait rétablir le 8 mai comme commémoration nationale. 
La loi du 23 septembre 1981 a redonné au 8 mai son caractère férié, qu'il a conservé depuis.


   
La France est, depuis 1981 le seul pays qui commémore par un jour férié et chômé le 8 mai 1945, fin de la guerre en Europe !

Et alors que chez nous ,on commémore cet évènement , que représente ce 8 mai 1945 pour les autres pays d'Europe ?


La seconde guerre mondiale a touché des dizaines de pays mais seuls quelques-uns d'entre eux consacrent au 8 mai un jour férié : en dehors de la France, la République tchèque commémore la Victoire de 1945, tandis que la Slovaquie, à travers sa fête nationale, se souvient en ce jour de la "Libération de la République". Par ailleurs, l'ex-république soviétique de Moldavie fait de ce 8 mai sa "journée de la mémoire".

C'est en fait le 9 mai que plusieurs pays célèbrent l'Armistice du conflit mondial, en référence à la capitulation allemande signée à Berlin à la demande des Soviétiques. 
Cette date constitue la "fête de la Victoire", commémorée en grande pompe en URSS et aujourd'hui en Russie : défilés, bals populaires, feux d'artifices, le souvenir de la "grande guerre patriotique" demeure au coeur de la nation.

Les anciennes républiques soviétiques devenues indépendantes avec l'effondrement du système communiste ont d'ailleurs conservé (à l'exclusion notable des trois États baltes) cette "fête de la Victoire" : Ukraine, Biélorussie, Moldavie, les États caucasiens (Azerbaïdjan, Géorgie et Arménie, qui préfère le terme de "Jour de la Paix"), les pays d'Asie Centrale (Kazakhstan, Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizistan, Tadjikistan) n'ont pas rompu avec cette tradition.

Le Royaume-Uni ne commémore pas la fin de la Seconde guerre mondiale, sauf dans les îles anglo-normandes occupées pendant le conflit par les Allemands. Le 9 mai est donc célébrée la "fête nationale" de Jersey et Guernesey, celle de la "Libération".

D'autres pays consacrent un jour férié à un événement de la guerre 1939-1945 qui les a particulièrement touchés. Il s'agit en général de leur "libération" :
en Italie, on fête le renversement de Mussolini le 25 avril
aux Pays-Bas, cette "fête de la Libération" se déroule en deux temps : le 4 mai (Dodenherdenking), deux minutes de silence sont observées dans tout le pays à 20 heures tandis que les drapeaux sont mis en berne de 18 heures au coucher du soleil. Le lendemain, 5 mai, la "fête de la Libération" proprement dite (Bevrijdingsdag) célèbre la fin de la Seconde guerre mondiale. Le jour est férié et des congés optionnels peuvent être accordés selon les différents secteurs d'activités. 
Deux états européens célèbrent leur opposition, pendant le conflit, aux forces de l'Axe :
le 22 juin, à travers la "fête de la lutte contre le fascisme", la Croatie rend hommage au soulèvement de ses partisans contre les troupes italo-allemandes.
Et le 28 octobre, la Grèce organise la "fête d'Ochi" (qui signifie "non" en grec), en référence à la proposition faite par Mussolini en 1940, ordonnant au pays de se ranger du côté de l'Axe.


Enfin, pour les États Baltes (Estonie ,Lettonie ,Lituanie ),pris en étau dès 1939 entre l'Allemagne nazie et l'URSS , le 8 mai 1945 signifie pour eux l'annexion de leurs pays par l'URSS , et le début de 45 ans d'occupation soviétique !





En 2005 ,pour le soixantième anniversaire du 8 Mai 1945, Daniel Costelle et Isabelle Clarke ont fait un film de 60 minutes entièrement composé d'archives pour la plupart inédites, sur le dernier jour de la seconde guerre mondiale et les évènements qui l'ont immédiatement précédé : l'avancée des armées américaines et soviétiques et des troupes françaises de De Lattre et Leclerc, les Poches de l'Atlantique, la mort d'Hitler, les signatures de la capitulation à Reims et à Berlin. Ce film monte aussi que la tension est très forte entre les alliés de l'Est et de l'Ouest et que le 8 Mai est aussi le premier jour de la Guerre Froide.


Autres sources :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire