Translate

mardi 30 décembre 2008

Une maison " son et lumière " pour Noël , ça déménage !

Pour clôturer cette année ,voici une vidéo bien marrante en ces temps moroses ( on peut la retrouver sur video.msn.com) !


video

jeudi 18 décembre 2008

Désormais en Europe ,en cas d'urgence ,appelez le 112 !


Le numéro d'appel téléphonique d'urgence 112 est désormais opérationnel dans les 27 pays de l'Union européenne. Le numéro d'appel d'urgence européen 112 a été introduit en 1991, en complément des numéros d'urgence nationaux, pour rendre les services d'urgence plus accessibles dans tous les États membres de l'UE. Seul bémol : les agents ne parlent pas toutes les langues de l'Union ! Donc, faites l'effort d'apprendre quelques rudiments de la langue locale ou à défaut dites "Help!".

Plus d'infos sur le net : 112

Suisse : fin des contrôles aux frontières


12-12-2008 : C'est aujourd'hui que la Suisse entre dans l’espace de libre circulation Schengen. Les contrôles systématiques aux frontières entre la France et la Suisse sont supprimés.
Les détenteurs d’un visa Schengen valable n’ont plus besoin d’un visa pour entrer en Suisse si le séjour est à but non lucratif et ne dépasse pas trois mois par semestre. Même chose pour les ressortissants de pays hors UE détenteurs d’un titre de séjour français. Toutefois, la mesure ne concernera le trafic aérien qu’à partir du 29 mars 2009.

Actuellement, 24 pays font partie de l’espace de libre circulation Schengen : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Estonie, Espagne, Finlande , France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pologne, Portugal, Pays-Bas, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie et Suède.

samedi 13 décembre 2008

L'écureuil roux , espèce menacée d'extinction




 Un écureuil roux



Un autre rongeur , l'écureuil gris, importé des États-Unis , menace nos écosystèmes et en particulier un des habitants de nos forêts , notre cher écureuil roux . 
Sur la photo ci-dessous , un écureuil gris à Londres (merci Guillaume pour la photo!)


 Écureuil gris dans un parc de Londres



Voici un lien intéressant sur la prolifération des écureuils gris en Europe : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_938_ecureuil_gris_rouge.php

En Angleterre , l'animal a quasiment fait disparaitre son "cousin" , l'écureuil roux !

C’est en 1948 que les écureuils gris américains ont été introduits en Italie. A l’heure actuelle, on recense trois populations : une grande près de Turin et deux petites du coté de Gênes et du fleuve Tessin , voir article ci -dessous :http://www.ath.be/default.asp?V_DOC_ID=6132

Une campagne d’éradication a été lançée à la fin des années 1990, mais a rapidement être stoppée suite aux protestations des associations de défense des droits des animaux. Ces braves personnes auraient mieux fait de considérer la situation plutôt que de réagir sans mesurer les conséquences de leurs actes. Aujourd’hui, on peut admettre que la situation a échappé à tout contrôle et qu’une éradication de l’écureuil gris ne soit plus envisageable. Or, la France, la Suisse et le reste des pays européens pourraient faire l’objet d’une invasion prochaine par ce colonisateur américain. Des spécialistes européens cherchent actuellement des solutions pour enrayer cette expansion et maintenir des populations viables d’écureuils roux.

L'invasion de l'écureuil gris , et la raréfaction de l'écureuil roux en France est inévitable!

J'ai aussi trouvé dans un blog un article très intéressant sur ce sujet : http://mamiejosiane.centerblog.net/6435406-Photo-04--Les-Ecureuils-Statut-de-l-espece-

Ci-dessous ,un écureuil roux dans mon jardin (photo prise "au vol" ), cela faisait plusieurs jours qu'il venait manger des cônes sur le cyprès !





Je remercie celui ou celle qui a laissé le message suivant que je retranscris dans mon article :
La mairie de Chalifert (77) s'est faite le messager à travers la France et la Wallonie de la démarche entreprise par le Muséum de Paris et l'université de Liège, à savoir recenser les écureuils dans le but de définir une politique de protection. Vous pouvez reporter vos observations à cette adresse : http://ecureuil.over-blog.net

L'écureuil de Corée ou tamia de Sibérie envahit l'Europe et véhicule des centaines de parasites !


Je viens de trouver un article intéressant , mais qui m'a effrayée , quant à l'introduction d'un bon nombre d'animaux exotiques en France ou un Europe , pour faire plaisir à nos chères têtes blondes !
Cet article parle plus spécialement du tamia de Sibérie , aussi appelé écureuil de Corée .

Les écologistes nous préviennent depuis longtemps : les NAC (nouveaux animaux de compagnie ) posent de réels problèmes sanitaires. Ces animaux exotiques sont malheureux dans nos maisons, véhiculent des maladies ,et lorsqu'ils s'adaptent à nos climats , c'est au détriment des espèces sauvages locales !

Les tortues de Floride (tout le monde s'en souvient ) ,lachées dans la nature , et maintenant les tamias de Sibérie , perturbent les écosystèmes ,les animaux et l'Homme .

Lorsqu'on rentre dans une animalerie , on ne voit que des petites bêtes craquantes , qu'on a envie de caresser et de caliner . Les commerçants le savent bien et en profitent ! Et certains parents se font prendre au piège de : " on en achète un , il est trop mignon " , ils craquent comme leurs enfants !

Hélas , la plupart de ces espèces ne sont pas des animaux de compagnie , mais habitués à vivre dans les forêts , loin de l' Homme , ils gardent un caractère sauvage et peuvent mordre , car ils n'aiment pas être manipulés !

Les écureuils de Sibérie mordent , comme les furets , et les enfants auxquels on les a offerts se lassent et ces petites bêtes sont souvent relachées dans nos forêts , sans penser que de nouveau en liberté , il vont proliférer !

Le danger est que ce petit animal peut porter à lui seul plus de cinq cent tiques !! Les tiques véhiculent une maladie dont on commence à entendre parler car elle est de plus en plus répandue , la maladie de LYME , voir le lien : http://www.pasteur.fr/ip/easysite/go/03b-00000j-0hm/presse/fiches-sur-les-maladies-infectieuses/maladie-de-lyme .

Là où les écureuils se sont installés , et où il y a aussi des cerfs et chevreuils , il y a un grand risque de propagation de l'infection . Un écureuil sur deux est porteur de la maladie .On sait que la recrudescence de la maladie de Lyme est liée à la prolifération de ces petits écureuils de Corée .

A ce jour , l'écureuil de Corée est déjà présent dans les forêts de France , d'île de France et de Picardie , lire cet article datant de 2007 : http://parisobs.nouvelobs.com/article/societe/lecureuil-qui-fait-tiquer,2670,page1.html.

Des études sont en cours pour connaître les impacts sanitaires de l'animal et sa vitesse de propagation .

Je lance donc un message aux parents qui voudraient faire plaisir à leur progéniture : réfléchissez avant d'acheter , ne craquez pas , et pensez aux conséquences pour l'Homme et la planète ! Laissez les animaux sauvages dans la nature et dans leurs pays d'origine .

Mais il faudrait en fait plutôt rejeter la faute sur les gouvernements qui n'ont pas su protéger leurs pays en interdisant l'importation et la vente de ces petites bêtes !

vendredi 21 novembre 2008

Première neige sur Tallinn



La première neige est tombée sur Tallinn depuis hier ( et déjà dans la nuit de mercredi à jeudi , d'après les nouvelles que j'ai par mon fils ).

Je surveille la météo grâce à deux webcams sur Tallinn (il y en a bien d'autres encore ) :

http://www.weather.ee/tallinn/ et http://www.tallinn.info/webcam/ (cette dernière ne fonctionnait pas aujourd'hui )

dimanche 16 novembre 2008

Viljandi , fin des vacances en Estonie




Les vacances se terminant , direction Viljandi à 163 km au sud de Tallinn pour rencontrer une autre partie de la famille estonienne . 
Nous sommes dans le sud de l'Estonie , pas très loin de la Lettonie ,à une cinquantaine de kilomètres à peine .
Viljandi est une très jolie petite ville de 17,500 habitants , située au bord d'un petit lac (Viljandi Järv) , entourée de vallées , dominée par les ruines d'un château ayant appartenu à  l'ordre Teutonique . 






Viljandi se situe à une trentaine de kilomètres à l'ouest du Lac "Võrtsjärv" , deuxième plus grand lac d'Estonie après le lac Peipsi ( Le lac "Võrtsjärv" communique par la rivière Emajõgi avec le lac Peipsi ).

C'est une petite ville charmante et dynamique , située dans une région au relief le plus accidenté d'Estonie, qui émerveille les touristes par la beauté de sa nature .
Viljandi est réputée pour sa vie culturelle et son théâtre. 

La saison estivale est ponctuée de plusieurs évènements culturels dont le plus important est le Festival Folk de Viljandi , qui se déroule chaque année fin juillet et fait doubler la population de la ville pour cette occasion .Des artistes et touristes y viennent de tous les coins du monde!





un reste de pan du mur du château



Le château , dont il ne reste que des pans de murs en ruines (mais à voir absolument pour sa situation magnifique dans un parc dominant le lac de Viljandi) , avait été construit sur trois collines par les chevaliers de l'ordre Teutonique au 13ème siècle .

Promenez vous dans la ville , vous y trouverez de nombreux édifices anciens restaurés (ou encore à restaurer ), de grandes maisons du début du 20ème siècle datant du temps de la première indépendance de l'Estonie ( 24 février 1918) , et qui durent être très belles à cette époque .





Au centre de la ville , montez en haut du vieux château d'eau magnifiquement restauré et qui sert de tour d'observation , vous découvrirez de là haut tous les environs . 




Le château d'eau








Hôtel de ville de Viljandi


Musée de Viljandi



Et pour terminer la balade, promenez vous dans le parc de verdure qui entoure les ruines du château et traversez le joli pont suspendu construit en 1879 et qui est le symbole de la ville. 









Et...comme toutes les bonnes choses ont une fin , il a bien fallu repartir de Viljandi ...et d'Estonie ! 
Nous avons fait le chemin à l'envers , ferry de Tallinn à Stockholm ,traversée du sud de la Suède , puis Danemark , Allemagne et Belgique .Voyage de retour très rapide en deux jours chrono (départ à 18h de Tallinn le lundi ,arrivée à 23h30 le mercredi à Tours !


 
Port de Tallinn


Nous pensons déjà y retourner (cette fois en avion) pour visiter le sud-Est ( Tartu ,le lac Peipsi , Piusa River, le pays Seto ) et quelques unes des innombrables îles -il y en a 1520 - Saaremaa , Muhu , Hiiumaa . 
On ne peut pas tout voir en une seule fois , même si le pays semble petit ( 45227km²) !

 
 "L'Estonie est un pays plus grand vu du dedans que du dehors "
(WELCOME TO ESTONIA )


Nous avons rapporté d'Estonie plein de souvenirs merveilleux : celui de la découverte d' un pays magnifique dont la nature est restée intacte et sauvage sera le plus marquant , ainsi que la gentillesse avec laquelle nous avons été reçus .

En guise de conclusion , je dirai que les Estoniens sont des gens charmants et très accueillants ,très fiers de leur pays et si contents de vous entendre dire que vous l'aimez !



Le bois de genévrier : de nombreux objets ,tels les ustensiles de cuisine ,sont fabriqués dans du bois de genévrier en Estonie . Le bois naturel frais sent très bon et ces objets ont
une odeur distincte et durable très plaisante


Balançoire traditionnelle 


La plaquebière , appelée aussi « ronce des tourbières »


Les Symboles Nationaux Estoniens

 

 
La fleur nationale ,le bleuet


 
L'oiseau national estonien, l'hirondelle




Localisation de Viljandi


Agrandir le plan

Tallinn et Open Air Museum





Et bien sûr ,ne pas oublier Tallinn et sa vieille ville magnifique (Vanalinn) , classée au patrimoine mondial de l'Unesco , c'est là que vous rencontrerez tous les touristes !

Et dans la périphérie de Tallinn , j'ai beaucoup aimé et vous conseille l'Open Air Museum , musée en plein air, reconstitution de la vie des Estoniens dans les siècles passés ! De vieilles maisons traditionnelles en bois , des moulins ,une église , etc ... ont été transportés et reconstruits sur un parc de 79 hectares , en bord de mer , en pleine nature ! A l'intérieur , du mobilier, des ustensiles ,des instruments agricoles de ces différentes époques . Très intéressant !






Rakvere ( Virumaa )















Si vous avez le temps ,allez jusqu'à Rakvere, un peu plus à l’est , dans le Virumaa , vous ne le regretterez pas.
Vous pourrez y découvrir la statue d'un immense Auroch (symbole de la ville ), les ruines d'une ancienne forteresse teutonique construite sur une colline et la petite ville avec ses deux rues principales parallèles . 

Nous y avons aussi découvert une petite boutique artisanale vendant des souvenirs (tapis , gants et bonnets en laine faits à la main, objets en bois de genévrier ....) ,artisanat typiquement estonien à des prix intéressants , beaucoup moins chers qu'à Tallinn .

Nous nous sommes aperçus qu'en général ,les villes estoniennes ne forment pas comme chez nous une continuité d'habitations , mais sont parsemées de parcs , de jardins et de nombreux arbres . Les Estoniens aiment la nature , elle fait donc partie intégrante des villes (c'est aussi le cas de Tallinn où vous trouverez également de nombreux parcs ). 





Autre curiosité de l'Estonie : sur le chemin du retour vers Leesi , notre attention a été attirée par une cigogne dans un champ : ne vous extasiez pas , les Estoniens vous diront que c'est très banal ici ! Les jours suivants , nous en avons vu partout , dans les champs par dizaines parfois et sur les toits et cheminées des maisons où elles installent leurs nids . Cela m'a rappelé l'Alsace ! 





 












Je n'ai pas pu citer tous les endroits que nous avons visités , il y en a une multitude , rien que dans le parc de Lahemaa , mais un bon guide (Petit futé , Michelin ou autre ) vous aidera à ne rien rater .
N'oubliez pas non plus un petit dictionnaire ( l'Estonien de poche par Assimil est très pratique et pas cher ) , car sur les routes , dans la campagne , enfin, partout , les indications ne sont indiquées qu'en Estonien ! 
Et si à Tallinn ,vous pourrez vous faire comprendre en anglais sans problème , ce n'est pas forcément le cas dans la campagne , ni dans les petites villes d'Estonie

Curiosités et stations Balnéaires de la côte Nord



Võsu



Les beaux paysages ou sites à visiter sont nombreux dans le parc de Lahemaa : ne manquez pas le vieux village de pêcheurs d’Altja , la charmante petite station balnéaire de Käsmu et sa péninsule , Loksa et Võsu , autres petites stations balnéaires (toutes au coeur de pinèdes) , et encore beaucoup d'endroits magnifiques à découvrir .....
Mais ne vous attendez pas à trouver des stations balnéaires comme chez nous , ici, ces " petites villes balnéaires" de la côte nord sont beaucoup plus calmes , nous avons apprécié leur côté "nature" et pas du tout sophistiqué !

Sans doute Pärnu , sur la côte ouest ressemble davantage aux clichés connus , elle prend le titre en été , de capitale ( "summer capital") , titre qu'elle redonne à Tallinn l'automne venu . Mais je pense qu'il n'y a rien d'original pour nous dans une "classique " station balnéaire , sinon ce qu'on en connaît déjà !
Vous lui préférerez les petites stations de la côte nord qui vous raviront pour leur calme , leur charme et leur originalité . 




Majakivi


Partout où vous irez dans le parc , vous croiserez des "Erratic boulders " , gros rochers ( ou moraines ), vestiges de l'ère glaciaire ; il y en a partout et beaucoup portent un nom . En Estonien , pierre se dit "Kivi" , vous verrez donc des pancartes : Majakivi , Ehalkivi ; seuls les plus importants sont indiqués , mais on en trouve vraiment partout, dans les forêts , dans la campagne et sur les côtes de la Baltique , ils forment un décor inhabituel pour nous , et donnent à la mer une impression de calme , d'éternité .


Käsmu

La mer Baltique est une mer très différente des nôtres , elle ressemble à un lac . C'est une mer peu salée , pas très profonde et à marée très faible ; vous pourrez d'ailleurs y admirer des cygnes, comme sur un lac ... 
Et au détour de vos balades , sur la route ou dans une forêt , faites une halte pour vous reposer dans de charmantes églises blanches au crépis souvent un peu abimé . Elles sont toutes entourées de cimetières "très nature", les tombes sont ainsi au milieu de la pelouse , et chaque tombe a son petit banc et sa lanterne .





 

Manoirs et chutes de Jägala dans le Parc de Lahemaa







Les touristes sont principalement à Tallinn , mais on peut en rencontrer quelques uns dans les manoirs du Parc de Lahemaa

Il y a de fort jolis manoirs restaurés ou en cours de restauration . 
Ils ont été construits par les Barons Baltes , descendants des aristocrates chevaliers germanophones venus en Estonie au 14ème siècle lorsque les Danois vendirent le nord de l'Estonie à l'ordre teutonique de Livonie .




Ils ont pour nom : Palmse (photo ci-dessus ), Sagadi , Vihula , et quelques autres . Et certains pas encore restaurés , tel celui de Kolga (photo ci-dessous) , très imposant ! 

J'ai beaucoup aimé le site ,le petit village de Kolga est en pleine nature , il est doté d'un musée , d'un bar , d'un pood (épicerie), et d'une poste .





Toujours dans le parc de Lahemaa,nous avons pu admirer les chutes de Jägala,désertes elles aussi,mais nous y étions en semaine.Les Estoniens viennent s’y promener le week-end et surtout l’hiver quand elles sont gelées(cela leur donne une apparence irréelle ). 
Ce sont les chutes naturelles les plus élevées en Estonie avec une hauteur d'environ 8 mètres. 




 Nous n'y sommes pas allés par manque de temps , mais d'autres chutes méritent le détour, ce sont les plus hautes chutes d'Estonie  : Valaste Falls , surnommées" les chutes du Niagara Estonien " . Elles se trouvent tout à fait au nord-est du pays , dans la région de l'Ida-Virumaa , près de Kohtla-Järve : Valaste Juga




Forêts et marais dans le Parc de Lahemaa





 Les forêts et marais (le marais de Viru -Viru bog en estonien- est le plus connu mais il y en a bien d'autres) sont calmes, un havre de paix et de bonheur pour les amoureux de nature .
Vous circulerez sur des planches en bois, il y en a partout dans les marais pour ne pas s'enfoncer dans le terrain parfois meuble et pour ne pas abimer la nature.
On trouve partout des panneaux en bois avec des photos , expliquant la flore et la faune (en estonien et en anglais), des indications et des plans ,aucun risque de se perdre! 

Une multitude de baies , des framboises , des myrtilles à perte de vue , des cranberries (canneberge), cowberries (airelle rouge), cloudberries (plaquebière) , autant de baies qu'on ne trouve pas forcément chez nous et une multitude de champignons dont des chanterelles (on en a cuisiné quelques uns trouvés un jour de pluie -voir photo- ).





























vendredi 14 novembre 2008

Notre séjour en Estonie dans le Parc de Lahemaa

 



Pour ce séjour en Estonie , nous avons établi notre "camp de base" dans le magnifique Parc de Lahemaa à l'est de Tallinn.

Quel bonheur, ce parc, une nature très sauvage, des forêts à perte de vue, des marais sauvages eux aussi, et une flore très différente de chez nous : un vrai bonheur pour les amoureux de nature préservée ! Et surtout très peu de touristes !

Le seul inconvénient, les moustiques ! Il est conseillé de ne pas oublier les bracelets anti-moustiques, crèmes et lotions à renouveler très souvent, c'est le seul bémol !

Nous avions loué un charmant petit chalet traditionnel en bois (avec sauna) dans un tout petit village, Leesi (où il n'y avait qu'un minuscule bureau de poste ouvert seulement le matin , et un pood = épicerie) , à la lisière d'une forêt . Le tout près des marais et à 100 mètres de la mer Baltique, un vrai rêve ! 

Plus tranquille, il n'y a pas, nous n'avons pas rencontré un touriste pendant 15 jours !










 


bureau de poste et pood à Leesi---













Agrandir le plan

mercredi 24 septembre 2008

Pourquoi l'Estonie ?




 



C'est en effet une destination encore peu prisée par les touristes , exceptée sa capitale, Tallinn, connue surtout grâce aux circuits touristiques destinés à faire découvrir les États Baltes. Ces circuits comprennent la visite des capitales de ces trois pays , Vilnius ( Lituanie, la plus au sud) , Riga (Lettonie, au centre) et Tallinn (Estonie, la plus au nord ,elle fait face à la Finlande ,80 km de mer Baltique seulement les séparent ) .


Je vais d'ailleurs tout de suite rectifier une erreur souvent commise : l'Estonie est abusivement assimilée aux " États Baltes" , alors que les Estoniens ne parlent pas une langue balte ( mais finno-ougrienne comme le finnois) , et ne sont pas de culture balte .


Le terme "États Baltes" désigne dans ce cas plus un ensemble géographique , que linguistique et culturel .

  L’Estonie est un pays fennique comme la Finlande ; ces deux pays sont appelés ainsi à cause de leurs langues qui font partie de la famille finno-ougrienne

Lorsque je parle de l'Estonie autour de moi, on me demande : ça ressemble à quoi l'estonien... , au russe ? Il ne faut jamais dire ça à un Estonien , d'autant plus qu'il n'y a vraiment aucune similitude entre les deux langues (l'alphabet n'est pas cyrillique , mais latin , comme le nôtre , augmenté de quelques signes diacritiques , tels ä ,ö ,ü ).


C'est à cause de leurs racines linguistiques et de leur culture nordique (l'Estonie a été sous domination danoise dès le 13ème siècle , puis germanique à l'époque des Chevaliers teutoniques , puis suédoise au 16ème siècle ) que les Estoniens revendiquent leur appartenance aux pays nordiques comme la Finlande (dont la langue a les mêmes origines), la Suède , la Norvège ,le Danemark et l'Islande .


L'Estonie est un petit pays qui a de tout temps été convoité et occupé par ses voisins scandinaves , allemands ou russes , qui a vécu une première indépendance de 1918 à 1939 , puis a subi de 1939 à 1944 une nouvelle occupation allemande suivie de celle de l'URSS dès 1944 , et n'a retrouvé son indépendance actuelle que depuis 1991, à l'issue d'un mouvement nommé "La Révolution Chantante " dont les prémices débutèrent durant l'été 1987 .


Après ces importantes précisions linguistiques et historiques , je vais donc révéler pourquoi nous avons choisi d'aller en Estonie . Eh bien , parce que notre fils vit à Tallinn depuis octobre 2007 . Nous avions donc là l'occasion rêvée de visiter ce petit pays qu'on nous a présenté comme ayant conservé une nature sauvage , et c'est précisément ce côté sauvage qui nous attirait .
Notre voyage a donc commencé "dans notre tête" dès le 26 décembre 2007 ,date à laquelle nous avons commencé à chercher une location là-bas , par l'intermédiaire de notre fils , qui était sur place .

 

 Leesi , parc de Lahemaa -Estonie-


Ayant trouvé grâce à lui notre hébergement dès le début de janvier (un très mignon chalet en bois situé à Leesi  ,à 100 m de la mer Baltique dans le magnifique parc de Lahemaa ),il fallait construire le projet "voyage" .... puisque nous avions choisi d'y aller par la route !
Nous pouvions désormais commencer à prévoir des étapes , en calculant le kilométrage journalier possible , et ensuite à chercher des hôtels à des prix raisonnables et à les réserver , le voyage étant prévu du 27 juillet au 20 août .


Nous avons donc programmé la première étape à Lübeck , en Allemagne et la deuxième en Suède à Nyköping .


Lübeck fut notre choix pour la première halte , car cette jolie ville se trouve à 100 km de Puttgarden (au nord de l'Allemagne , en face du Danemark ), lieu de notre embarquement pour une première traversée de la mer Baltique en ferry pour joindre Rödby (au Danemark) : pour cette traversée là , pas de réservation et elle ne dure que 45 mn ! 







Nyköping


Nyköping serait notre deuxième étape ( une petite ville tranquille en bord de mer , à 70 km de Stockholm ) , car nous avions une autre traversée de la mer Baltique à prévoir et celle là , beaucoup plus longue , de Stockholm à Tallinn : notre dernier jour de voyage se passerait en mer , 15 h sur un ferry ....
Et pour cette traversée , il valait mieux réserver , car nous y serions fin juillet , période très touristique , même dans les pays nordiques !


Stockholm






 Traversée Stockholm-Tallinn


A ce stade du voyage , nous aurions donc parcouru 2100 km de Tours à Stockholm .

Pour la fin du périple , c'est à dire notre grande traversée en mer , nous n'aurions plus qu'à nous reposer et à regarder le paysage ( le départ de Stockholm est magnifique avec son dédale de bras de mer et d'îles au travers desquelles le ferry se fraye un chemin) et.... à dormir pour rallier Stockholm à Tallinn (15h de traversée, je le rappelle ).


J'ai eu un immense plaisir à préparer ces vacances , cela m'a pris du temps , il y avait tant de choses à ne pas oublier ! Cependant , ce ne fut pas une contrainte , mais des moments de joie , car je pouvais déjà nous imaginer là-bas près de nos enfants !


 
Vidéo : sur le ferry en partant de Stockholm
video