Translate

dimanche 13 juin 2010

Fin du Journal de Route de la guerre 14-18 - n°11




Me voici donc arrivée à la fin de ma "mission" : retranscrire le Journal de route de la guerre 14-18 de mon grand-père . 
J'espère que vous avez pris plaisir à lire ses notes et à découvrir comme moi les évènements dramatiques qu'il a vécus avec ses "camarades de guerre" ,comme il les appelait .Peut-être avez vous été parfois émus ,tristes ,surpris, ou peut-être même avez vous souri quelquefois ? 
Beaucoup de mots ou termes m'étaient inconnus , je les ai découverts , en ai cherché la signification pour la noter à chaque fois , ce fut un travail de déchiffrage de l'écriture de mon grand-père , de recherche et de vérification des noms de villages (pour éviter des erreurs) , et de recherche de certains mots inconnus pour moi (pour ma culture personnelle). 
Certains peuvent penser que retranscrire n'est pas compliqué , c'est ce que je me disais auparavant, mais finalement ,c'est bien plus que du recopiage ! Cela m'a pris beaucoup de temps ,mais j'y ai pris aussi beaucoup de plaisir,car j' ai appris énormément . J'y ai surtout trouvé ce que je cherchais .
Je suis contente et satisfaite d'avoir fait ce travail de mémoire . Je l'ai fait d'abord pour rendre hommage à la mémoire de mon grand-père ,mais aussi pour connaître ce qu'avaient été ses conditions de vie durant ces deux années au front . Il n'avait que 18 ans quand il s'est engagé (comme tant d'autres !). 
Je pense qu'on ne pourra jamais imaginer exactement ce que tous ces hommes ont vécu, car même la lecture de ce journal (et de beaucoup d'autres , car on trouve beaucoup de témoignages écrits de 14-18 , lettres ou journaux de soldats) ne nous donne qu'une infime impression de leur quotidien et de leurs souffrances ,autant physiques que psychologiques .

Mais ces témoignages sont précieux , et donnent malgré tout un aperçu des conditions dures ,inhumaines et terrifiantes qu'ont été celles de ces millions de soldats ( Français , Anglais ,Irlandais , Écossais,Belges, Canadiens, Américains , Australiens , Néo-zélandais, Africains -Afrique du nord , Afrique noire et Afrique du Sud- ,et beaucoup d'autres nationalités venues combattre aux côtés des Français,je ne peux pas tous les nommer , et bien sûr les Allemands, il ne faut pas les oublier,ils ont autant souffert que les Français!).


14-18 , appelée "Grande Guerre", terrible guerre oui , d'une intensité inconnue jusqu'alors! 
10 millions de personnes sont mortes et environ 20 millions sont devenues invalides. 60 millions de soldats y ont pris part !
Ce qu'ont vu les soldats de 14-18  qui ont combattu au front les a marqués durablement pour le reste de leur vie .
Quand mon grand-père parlait de 14-18 , il disait qu'il trouvait normal de s'être volontairement engagé pour défendre sa patrie .

En guise de conclusion ,je reprendrai les notes de son "Avant Propos" :
"Voici quelques notes en souvenir de ma campagne de guerre .Je décrirai simplement ce que j'ai vu ,ayant simplement servi comme tous les autres soldats . Comme eux ,j'ai connu la fatigue, la misère, la pluie, la boue, le froid, la faim, le découragement, les totos (les poux),le cafard, mais aussi de grandes joies de voir l'ennemi fléchir et reculer dans la défaite .
Mon unité, malgré des actes héroïques, n'a pas été récompensée comme il se devait et ceci par l'ingratitude de ses chefs .
Aucun Général n'est venu nous visiter . Nous étions "groupe d'attaques" non endivisionné. Nous ne connaissions qu'une devise : "MARCHER ou MOURIR".
Seule récompense obtenue : citation à l'ordre de la 59è division d'infanterie par le Général Vincendon."

Je remercie de leur fidélité tous ceux qui ont lu ce journal et m'ont encouragée par leurs commentaires à poursuivre jusqu'au bout !









 mon grand-père en octobre 1917 dans les ruines d'Ostel -Aisne-




3 commentaires:

  1. Merci pour cette publication .Jean Post.

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations pour ce beau travail de mémoire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudette,votre commentaire me touche beaucoup!

      Supprimer