Translate

jeudi 1 décembre 2016

Detsembrikuumus ( Decemberheat ) ou le coup d'Etat du 1er décembre 1924 à Tallinn




Detsembrikuumus (titre original ) est un film estonien du réalisateur Asko Kase , écrit par Lauri Vahtre et Mihkel Ulman.
Le film est sorti le 16 octobre 2008 en Estonie et a été présenté en mai 2009 au festival de Cannes .
Réalisé pour le 90ème anniversaire de la République d'Estonie, ce long-métrage raconte l'histoire de la tentative du coup d’État communiste qui eut lieu à Tallinn le 1er Décembre  1924.
C'est un film dramatique ,d'action et historique , avec dans les premiers rôles la chanteuse Liisi Koikson, le jeune acteur Sergo Vares , Tõnu Kark ,Mait Malmsten, Ain Lutsep ainsi que d'autres grands artistes estoniens . En outre ,plusieurs célèbres acteurs russes ( par ex Jevgeni Knjazev ,Roman Kalkajev) ont participé à ce film.




L'intrigue du film  


La jeune république d'Estonie danse sur les musiques de jazz des années 20, lorsque le 1er décembre 1924 , la capitale Tallinn est envahie par les membres de l'Internationale communiste venus pour tenter un coup d’État.
Le film raconte le destin d'un jeune soldat ,Tanel ,et de sa femme opératrice téléphonique , Anna,au milieu du chaos qui va déterminer si le pays garde son indépendance (récemment gagnée )ou devient un petit état dépendant de l'empire communiste.

L'histoire est tirée de la tentative de coup d’État communiste qui a eu lieu à Tallinn le 1er décembre 1924 . Tanel et Anna Rouk sont de jeunes mariés qui veulent émigrer d'Estonie, mais le matin de leur départ , la révolte éclate.
Tanel,qui vient juste de démissionner du corps militaire ,doit se retrouver dans l'action pour sauver la vie de sa femme et la sienne.
Les faits dramatiques de la nuit sanglante lui révèlent , à travers l'action ou l'inaction des généraux et des chefs de gouvernement , que lui seul peut arrêter ce putsch et sauver la nation.










J'ai trouvé sur le portail du ministère des affaires étrangères d'Estonie , l' Histoire du coup d’État du 1er décembre 1924 . 
La voici , traduite de l'anglais (veuillez excuser la traduction un peu maladroite) :

"Au petit matin du 1er Décembre 1924, quelques centaines de conspirateurs communistes armés ont tenté un coup d’État à Tallinn. Ils ont tué une vingtaine de personnes , dont le ministre estonien des transports , Karl Kark. Le peuple estonien a réagi rapidement et a écrasé la tentative de coup d’État ."

1923 et 1924 furent des années économiquement très difficiles pour l'Estonie. A Moscou ,  les dirigeants communistes, surestimant le malaise de la population estonienne décidèrent qu'il était temps de faire un coup d'État dans ce pays voisin. Cette décision n'était pas fondée exclusivement sur des facteurs économiques - un coup d'État aurait été tenté dans tous les cas- . En Novembre 1924, 149 personnes en Estonie furent reconnues coupables d'activités hostiles contre l’État. Au même moment , des manifestations contre l'Estonie étaient organisées en Union soviétique.

 Les conspirateurs furent formés et armés à Moscou, puis envoyés en Estonie pour diriger le coup d’État
Pour aider à soutenir et organiser des insurrections dans le monde entier, Moscou avait créé l'Internationale communiste (Komintern). Le meneur de la tentative de coup d’État en Estonie était Jaan Anvelt. Il était prévu qu'un  détachement de 50 hommes devait occuper  les casernes des aspirants-officiers dans l'école militaire . Les autres unités, qui avaient été envoyées à divers endroits, étaient composées de 7 à 10 membres. Leur plan était, avec la coopération des communistes locaux, d'occuper les emplacements stratégiques de Tallinn, les institutions gouvernementales, les installations militaires, ainsi que les réseaux de communications, puis de demander alors l'aide de l'Union soviétique.

Les groupes d'assaut commencèrent l'opération au petit matin du 1er Décembre 1924, à environ cinq heures et demie. Les groupes eurent d'abord un certain succès, mais  rencontrèrent aussi des résistances. . Par exemple, ils n'étaient pas en mesure d'occuper l'école militaire de Tondi ou le ministère de la Guerre. La poste principale, le château de Toompea, les installations militaires, postes de police et la maison du vétéran et homme d'État Friedrich Akel, qui a miraculeusement réussi à s'échapper, furent attaqués.

Les organisateurs du coup d’État et les insurgés avaient estimé que l'opération se terminerait par une invasion soviétique. Ils pensaient  aussi que la classe ouvrière estonienne se joindrait à eux . Il s'agissait d'une grave erreur de jugement , car les conditions révolutionnaires ne s'étaient pas développées en Estonie, et la majorité de la population était fière de son indépendance gagnée tout récemment  .

La tentative de coup fut réprimée avant le début de la journée . Les militaires, policiers et civils entrèrent dans l'action sans aucun ordre des autorités. Ils arrêtèrent effectivement la tentative de coup d’État en quelques heures. Les insurgés tuèrent une vingtaine de personnes y compris le ministre estonien des Transports Karl Kark.  Environ le même nombre d'insurgés périrent .
La tentative de coup d'état fut décevante et inquiétante pour l'Estonie. À la suite de cette tentative de coup d’État manqué, le Parti communiste estonien perdit beaucoup de son soutien et beaucoup de ses membres. La répression efficace de la tentative de coup d'État communiste augmenta la confiance en soi du peuple estonien et  permit à l'Estonie d'être connue dans le monde entier.

 
Sources :
http://www.vm.ee/et
http://www.detsembrikuumus.ruut.com/index.php?id=10029

2 commentaires:

  1. J'avoue que je ne connaissais pas cet épisode de l'histoire de l'Estonie. Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Moi non plus , je l'ai découvert vraiment par hasard , en cherchant autre chose sur internet!

    RépondreSupprimer