Translate

mercredi 16 novembre 2016

Le 7 août 1932 , "Holodomor" ,Grande famine et génocide ukrainien




L’Holodomor est le nom donné au génocide par la famine qui s’est produit en Ukraine en 1932 et 1933. Quelque 10 millions d’Ukrainiennes et d’Ukrainiens ont péri alors, victimes de la famine provoquée sous le régime de Joseph Staline. Au paroxysme de la famine, 25 000 personnes mouraient chaque jour.
 
« Holodomor », un mot ukrainien qui signifie « fléau de la faim » ou « mort infligée par la famine », a été créé par la fusion des mots holod (en ukrainien, la faim, la famine) et moryty (tuer - par privations -, affamer, épuiser) . Ce terme prête à cette famine un aspect intentionnel. 
L'événement se produisit dans le contexte plus général des famines soviétiques de 1931-1933, mais le nombre particulièrement élevé de victimes et les caractéristiques de la famine ukrainienne lui confèrent, selon certains, une spécificité.

Le Jour commémoratif de l’Holodomor a été institué le quatrième samedi de novembre.
 Sources :  
http://www.citizenship.gov.on.ca/french/citizenship/holodomor.shtml
http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor



C'est le 7 août 1932 que l'URSS promulgue une loi qui punit de dix ans de déportation, voire de la peine de mort, «tout vol ou dilapidation de la propriété socialiste», y compris le simple vol de quelques épis dans un champ.

Cette loi, dite «loi des épis», survient alors que les campagnes soviétiques connaissent un début de famine du fait des réquisitions forcées par le pouvoir. Elle va considérablement aggraver la situation des paysans et l'on estime qu'en Ukraine, six millions d'entre eux vont mourir de faim dans les mois suivants.
Cette «Grande famine», intentionnellement entretenue et amplifiée par Staline , maître tout-puissant de l'Union Soviétique, est assimilée à un génocide par la plupart des historiens ainsi que par les Ukrainiens. Elle est connue sous le nom d'«Holodomor»(«extermination par la faim» en ukrainien).


"La question de savoir si le Holodomor constitue ou non un génocide reste âprement débattue. Fin 2006, l'Ukraine a officiellement qualifié le Holodomor de génocide, qualification reconnue par un certain nombre de pays dont les États-Unis. 
Le caractère génocidaire de cette famine est cependant contesté par le Kazakhstan et la Russie, qui arguent notamment que l'Ukraine n'a pas été la seule république touchée, et n'est pas reconnu par l'ONU. Pour le Parlement européen, le Holodomor est une famine provoquée, qu'il qualifie de "crime contre le peuple ukrainien et contre l'humanité."


Monument commémoratif de l'Holodomor en Ukraine







À ce jour (2011),24 pays ont reconnu Holodomor 
comme génocide






 Suite aux commentaires que j'ai reçus - je vous en remercie tous vivement - je vais donner les liens qui m'ont été communiqués dans ces commentaires pour que vous tous qui lisez cet article ,puissiez directement y accéder en cliquant sur ces liens :


1) Portail ukrainien d'information au Québec ; on y trouve l'analyse du génocide ukrainien , des documents et des témoignages , et un documentaire : La famine inconnue , le film dure 30mn .
Le documentaire télé La famine inconnue, diffusé par Radio-Québec (aujourd’hui Télé-Québec) le 16 avril 1983 était le premier film au Canada (et peut-être au monde) entièrement consacré au génocide ukrainien. Ce documentaire en français, produit par Radio-Québec pour sa série d'émissions Planète, a été doublé plus tard en ukrainien et anglais.


2)
Un site , Ukraine 33 ,créé en 1987, dont le Comité travaille sur les témoignages, les rencontres, les suites, les recherches d'historiens.  
http://ukraine33.free.fr


8 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce génocide...j'imagine qu'il en existait beaucoup d'autres. J'ai trouvé un lien qui en parle avec des temoignages en video: http://www.quebec-ukraine.com/lib/holodomor/index.html

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour le lien, Steph, le documentaire "La famine inconnue " qui date de 1983 est terrible ! Je ne connaissais pas non plus ce génocide .
    Il y a eu hélas ,bien trop de génocides ,j'ai trouvé d'aileeurs a une rubrique "génocides du XXè siècle" sur ce site:
    http://www.herodote.net/index.php ,mais je pense qu'il faut être abonné .Je m'y suis abonnée pour avoir accès à tout et j'y découvre des évènements dont je n'avais jamais entendu parler .

    RépondreSupprimer
  3. Il s'est passé beaucoup de choses impardonnables sous l'ere Staline mais dans les livres d'histoire, ils ne parlent que des genocides pendant la 2nde guerre mondiale...1932, c'était un an avant les premiers genocides de Hitler!!

    RépondreSupprimer
  4. dans un post sur EstonianFreePress je réponds à un grand malin en parlant de ce génocide et de ceux reconnus par l'UE - lire l'article et les commentaires
    http://www.estonianfreepress.com/2009/07/efraim-zuroff-nazism-and-communism-are-not-the-same-thing/

    aucun génocide soviétique ne sera internationalement reconnu tant que la Russie n'arrêtera pas ses mensonges. En attendant l'UE fait le travail.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de bien vouloir vous souvenir ce ce crime contre l'Humanité qu'on refuse de voir inclure dans l'Histoire Mondiale, comme on refuse à ceux ( rares ) qui ont survécus, à leur famille le droit de Mémoire ; il y a beaucoup de travaux, de livres d'historiens sur cette Horreur -
    Notre Comité travaille sur les témoignages, les rencontres, les suites, les recherches d'historiens.....
    site UKRAINE33.free.fr - il n'y a pas tout , l'essentiel seulement ..... TAGNEKA

    RépondreSupprimer
  6. Steph, Quel "génocides" Hitler aurait-t-il donc commis en 1933??C'est au contraire lui et presque lui seul parmis les chefs d'état qui a constamment accusé les bolchéviques de perpetrer des crimes (et c'était vrai!).
    Si on l'avait écouté il n'y aurait pas eu 40 millions de morts en U.S.

    RépondreSupprimer
  7. Les persécutions contre les Juifs commencent aussitôt l'arrivée au pouvoir de Hitler. Certes la priorité est alors à la lutte contre les opposants politiques et notamment les communistes pour lesquels sont créés les premiers camps de concentration d'Oranienburg et de Dachau dès 1933.
    Cependant dès avril 1933, n'oubliant pas que leur base sociale était formée de petits commerçants et d'artisans satisfaits de voir éliminés leurs concurrents juifs, les nazis organisent le boycott des magasins juifs.
    Après, les persécutions ne font que s'amplifier: Les lois de Nuremberg de 1935 privent les Juifs de leur nationalité allemande, la Nuit de Cristal du 30 novembre 1938 est marquée par des pillages, des dizaines d'assassinats et l'incendie des synagogues.

    RépondreSupprimer
  8. - La persécution des Juifs sous le IIIe Reich est amorcée dès 1933 (voir le remarquable ouvrage de Saul Friedländer, L'Allemagne nazie et les Juifs, 1. Les années de persécution (1933-1939), Seuil, 1997) , par à-coups et sans programme continu et cohérent, car elle est soumise aux priorités du réarmement et de la conquête de l'espace vital. Les mesures de ségrégation, exclusion, expropriation, inspirées par la haine, se situent dans la perspective d'une émigration forcée. Elles s'aggravent après l'Anschluss avec la Nuit de Cristal (novembre 1938). Hitler lance devant le Reichstag (30 janvier 1939), sa fameuse "prophétie" annonçant qu'en cas de nouvelle guerre mondiale provoquée par la juiverie internationale, 1e résultat n'en serait pas la bolchevisation de la terre et la victoire des Juifs, mais l'anéantissement de la race juive en Europe.

    Ce génocide des Juifs constituait pour les nazis « la Solution finale à la question juive » (die Endlösung der Judenfrage). Le terme français d’Holocauste est également utilisé et l’a précédé. Le terme « judéocide » est également utilisé par certains pour qualifier la Shoah.
    Persécution , anéantissement, holocauste , génocide , judéocide , tous ces termes pour qualifier l'extermination des Juifs , qui a débuté en 1933 .

    RépondreSupprimer