Translate

dimanche 31 mai 2009

Mon avis sur : La-Colline-Du-Voleur ,1er volet de "Vérité et Justice" de A.H.Tammsaare



Pour ceux qui n'ont pas lu le post du 4 février sur ce blog , je fais un petit rappel sur ce 1er volet du cycle "Vérité et Justice" de A.H.Tammsaare :

La Colline -du-Voleur est le premier volet de Vérité et Justice ,une grande saga familiale et sociale en cinq tomes de A.H.Tammsaare , à paraître en 2009 et 2010 aux Editions Gaïa .Il s'agit de la première édition française intégrale et traduite directement de l'estonien (roman traduit de l'estonien par Jean Pascal Ollivry ).

Le cycle Vérité et Justice est une exceptionnelle saga familiale et philosophique embrassant un demi-siècle d’histoire estonienne. Elle comprend cinq volumes, illustrant chacun un aspect de la lutte de l’homme contre les forces qui orientent son destin.
Dans le premier volume, La Colline-du-Voleur, Andres et Krõõt, tout jeunes mariés, arrivent à La Colline-du-Voleur pour prendre possession de leurs terres, où ils comptent construire leur vie. Mais La Colline-du-Voleur est marécageuse, le travail pénible, et la nature leur demeure hostile. La rudesse de l’existence éprouvera durement Andres, le généreux et laborieux fermier, puis ceux parmi ses enfants qui survivront. Indrek, notamment, qui se destinera à l’instruction, et nous invitera à traverser l’histoire sociale, culturelle et politique de l’Estonie au fil des cinq volumes.
Avec ce cycle,Tammsaare a porté le réalisme psychologique à un sommet difficile à égaler.Par l’ampleur et la cohérence de sa vision philosophique – un humanisme sceptique et pessimiste – ainsi que par la maîtrise absolue de son art romanesque,Tammsaare est incontestablement le plus talentueux et le plus universel des écrivains estoniens. Son oeuvre, abondamment traduite, lui a valu une reconnaissance internationale dans les années 40 : « J’ai rarement lu un livre plus beau », écrivit Giono à propos de ce premier volume.
Mais la disparition de son pays de la carte politique de l’Europe l’a empêché d’occuper la place qu’il mérite dans la littérature européenne du XXe siècle.

L' écrivain estonien A.H.Tammsaare (1878-1940) commence à écrire et publier en 1900.
Animé d’une intense soif de connaissances, il apprend l’anglais et le français, suit des cours de droit , d'histoire , de philosophie , de psychologie, de mathématiques ,tout en lisant sans relâche de grandes oeuvres de littérature étrangère (Goethe, Shakespeare,Zola , Maupassant ,Hamsun...) ,avec pour objectif d'acquérir une meilleure compréhension du monde et de l'homme ,qu'il estime nécessaire à son travail d'écrivain.Également traducteur d’OscarWilde et Dostoïevski, A.H.Tammsaare écrit les cinq volumes de Vérité et Justice entre 1926 et 1933 .

Sources :

Voilà donc ce que je voulais rappeler pour ceux qui n' avaient jamais entendu parler de A.H.Tammsaare et du cycle "Vérité et Justice " .
Je viens de terminer le 1er volet , que j'ai lu très facilement en deux semaines (672 pages quand même) !
L'histoire est celle d'une famille estonienne de la fin du XIXème siècle jusqu'au début du XXème siècle ,et débute avec l'installation d'un jeune couple (Krõõt et Andres ) dans la ferme qu'ils ont achetée ,sur la colline de Vargamaë . C'est là qu'ils vont fonder une famille , et travailler très dur . Leur vie sera rude et parsemée d'épreuves , la vie qu'ont vécu de nombreux paysans estoniens à cette époque , sans doute .

C'est une magnifique saga familiale et sociale , relatant 50 ans de l'histoire d'une famille estonienne (l'histoire débute en 1870 et doit se terminer vers 1920 , au début de la première indépendance de l'Estonie ) , dressant une fresque sociale ,décrivant la vie , les coutumes , les préjugés moraux des gens à cette époque , un beau tableau de la condition humaine des fermiers estoniens de la fin du XIXème au début du XXème siècle .

A.H.Tammsaare est un auteur à découvrir , son écriture est belle et agréable , il est très bien traduit ,l'histoire est captivante et tient en haleine du début jusqu'à la fin .

Le 1er volet m'a séduite , je vais donc commander le second dès sa publication :
"Indrek "
-------------------------------------------------------
Sites à consulter :

Sur le chemin des oliviers millénaires de Catalogne (Ventallo)



Les oliviers peuplent depuis des millénaires les terres catalanes , l'olive et l'huile d'olive font partie de l'alimentation traditionnelle et de la cuisine catalane , ne pas en parler serait nier une partie de la culture catalane.

Il y a actuellement en Catalogne quatre Appellations d’Origine Protégées, l’AOP de Les Garrigues, l’AOP Siurana, L’AOP de Terra Alta et l’AOP du Baix Ebre-Montsià, sans oublier l’AOP de l’Empordà, en voie d’obtenir la reconnaissance communautaire.





Je ne peux pas évoquer la Catalogne sans penser à ses champs d'oliviers à perte de vue .
A chaque randonnée , nous côtoyons ces arbres magnifiques , et c'est à l'occasion d' une jolie balade en VTT que nous avons découvert ces oliviers millénaires .
En voiture ,impossible de les voir , il faut être à pieds ou à vélo .
Ceux-ci se trouvent au croisement de deux chemins ,à la sortie de Ventallo , joli petit village situé sur la route qui vous amène de la sortie n°5 de l'autoroute (direction Barcelone) jusqu'à l'Escala .

En sortant du village , nous empruntons un chemin direction Sant Pere Pescador .
Nous roulons à un bon rythme puisque c'est plat . Il y a tellement de champs d'oliviers dans la région, que nous ne les avons pas remarqués tout de suite (et pourtant , ils sont d'une taille imposante) .C'est un panneau sur le chemin qui a attiré mon attention et m'a fait ralentir.
Je regarde alors le champ d'oliviers qui est sur ma droite , et me dit qu'ils semblent bien grands et bien vieux !





Je retourne alors sur mes pas pour lire ce qui est indiqué sur le panneau et je m'aperçois que ce sont des oliviers millénaires .
Je suis surprise et ravie de cette belle découverte.
Je savais qu'il y en avait ailleurs en Catalogne , mais c'est la première fois que j'en voyais par ici , qui plus est ,au hasard d'un chemin.




Sur le panneau (pour le voir en entier agrandir la photo , que ceux qui comprennent le catalan soient indulgents pour la traduction ) , on peut lire :
"La culture de l'olivier s'est étendue à notre région à partir de la romanisation (2ème siècle avant J-C ). L'olivier est un arbre très résistant qui peut vivre des centaines d'années .Ces oliviers sont parmi les plus vieux de la région de l'Emporda et représentent le témoignage des formes agricoles les plus anciennes de notre terre ".
Sous les explications , une très jolie citation ( que j'ai traduite approximativement) de Josep Pla i Casadevall , journaliste et écrivain Catalan, né en 1897 à Palafrugell- mort en 1981 à Llofriu :
"Quand les oliveraies étaient plus vastes , l'effet devait être impressionnant , car l'olivier semble être un arbre fait pour l'Emporda . Dans ce pays ,il y a toujours du vent , et la tramontane est le vent qui fait danser avec beaucoup de grâce les feuilles de l'olivier ."


Agrandir le plan

samedi 16 mai 2009

Winds of change : l'effondrement du bloc de l'Est -1989 -



Tout a commencé par la chute du mur de Berlin ,on pourrait écrire la phrase suivante dans un livre d'Histoire :

C'était il y a vingt ans : le 9 novembre 1989, la chute du mur du Berlin entraînait l’effondrement du bloc de l’Est.

Mikhaïl Gorbatchev , arrivé au poste de Secrétaire général du parti communiste de l'Union soviétique en mars 1985 , a été à l'origine de cet effondrement .
Dès son arrivée , Il tente d'insuffler une nouvelle jeunesse à l'économie de l'URSS . Il met en place une politique de Glanost (transparence ) et de Perestroïka (restructuration) , s'efforçant de sauver le système par des réformes structurelles très profondes .
Cette politique a entraîné l'accélération de l'effondrement du Bloc de l'Est et s'est achevée avec la chute du Mur de Berlin en 1989 ,occasionnant la fin de la Guerre froide.

ARTE revient sur ce temps fort de l’histoire européenne à travers plusieurs documentaires et une “Thema”.
Arte diffuse donc du 6 au 20 Mai une série documentaire très intéressante en cinq volets sur l'effondrement du bloc de l'Est , choisissant dans cinq pays différents ( Russie , Pologne , Hongrie ,Roumanie et Lituanie ) des acteurs de ces moments historiques , et revivant avec eux ces périodes très importantes qui annonçaient l'écroulement de l'URSS ; pour nous faire comprendre grâce à ces personnages qui ont fait l'Histoire comment le bloc de l'Est s'est progressivement fissuré dans les années 1980 .



Tout d'abord ,un premier reportage qui a précédé les cinq volets a été diffusé dans le magazine culturel européen "Metropolis" ; le Filmmuseum de la Deutsche Kinemathek confrontait des films et des photos de particuliers aux documents réalisés à l'époque par les correspondants de presse et les chaînes de télévision .

Une façon de connaître les évènements et la manière dont ils ont été perçus par ceux qui les ont vécus aux premières loges .
Metropolis :Instantanés de la chute du Mur
Des images qui ont fait le tour du monde, les souvenirs des gens qui ont vécu la chute du mur aux premières loges. Une exposition au Musée du Film et de la Télévision de Berlin.





La série documentaire aux cinq volets a , quant à elle ,commencé le 6 mai .
Je n'ai pas pu voir le premier volet qui se passait en Russie :
" Le photographe de la perestroïka "
Les clichés d'Alexander Tchoumitchev, qui suivait Mikhaïl Gorbatchev, donnent une image particulièrement vivante des bouleversements qui ont précédé l'effondrement du bloc de l'Est.





- Le deuxième volet : Pologne ,"Henryka et la naissance de Solidarnosc"
En 1980, Henryka Krzywonos et ses collègues de Gdansk ont été les premiers citoyens du bloc de l'Est à saper les bases du "système".











- Le troisième volet: Hongrie , "Le gardien du Rideau de fer"
À l'été 89, de nombreux Hongrois réclament plus de démocratie et de liberté. Même des dignitaires du Parti ne trouvent plus ces revendications irrecevables, à l'heure de la glasnost et de la perestroïka. Attirés par l'esprit novateur qui souffle à Budapest, des milliers de citoyens de la RDA se réfugient en Hongrie, d'où ils espèrent pouvoir passer à l'Ouest. Ce rêve devient réalité le 19 août : un ancien poste-frontière avec l'Autriche est ouvert pour quelques heures. Des Allemands de l'Est - qui avaient opportunément organisé avec l'aide des réformateurs hongrois un pique-nique pour une "meilleure compréhension des peuples de l'Est et de l'Ouest" à proximité - passent massivement de l'autre côté. L'officier de service, Árpád Bella, décide alors qu'il ne fera plus jamais tirer sur des fugitifs avides de liberté.

Pour moi qui suis allée en Hongrie lors de l'été 1967 (j'avais 11ans ) ce documentaire a fait ressurgir des souvenirs vieux de 40 ans ! Cela m'a rappelé le rideau de fer que j'avais découvert cette année là en passant la frontière austro -hongroise ... et qui avait énormément impressionné la petite fille que j'étais ! Les images sont toujours restées gravées dans ma mémoire ! 


- Et le quatrième volet : Roumanie ,"L'accusateur de Ceausescu "
En Roumanie, seul des anciens pays socialistes à vivre une révolution sanglante, la chute de Ceausescu résulta d'un putsch parfaitement planifié.
Je me souvenais très bien de cet évènement qu'on avait suivi "en direct" fin décembre 1989 , c'était incroyable ! Ce "procès" et la double éxécution qui ont suivi ont été montrés en direct sur de nombreuses chaînes de télévision dans le monde en cette fin d'année 1989. 




Le dernier et cinquième volet sera diffusé mercredi prochain, le 20 mai , à 21h35 et s'intitule : Lituanie, "La jeune fille et le char "
En 1989, cinquante ans après la signature du pacte germano-soviétique et leur intégration forcée dans l'Union soviétique, les pays baltes placent tous leurs espoirs dans la perestroïka lancée par Gorbatchev. En Lituanie, Stase Asanaviciuté et sa fille Loreta participent au mouvement d'indépendance. Mais Gorbatchev voit là une menace pour l'avenir de l'Union soviétique. En janvier 1991, il fait sortir les chars des casernes. Le gouvernement lituanien se retranche dans le parlement, la tour de télévision devient le symbole des libertés et les habitants de Vilnius se relaient pour monter la garde. Loreta est de ceux-là. Dans la nuit du 12 au 13, les blindés s'avancent vers le bâtiment que les citoyens entourent en formant une chaîne humaine...

De tous ces évènements , je me souvenais principalement de la chute du mur de Berlin , et en Roumanie ,du " procès "expéditif , suivi de la condamnation à mort et de l'exécution du dictateur Ceausescu et de sa femme le 25 décembre 1989 . Cela m'a donc aidé à me remettre en mémoire d' autres pages de l'Histoire tout aussi importantes que j'avais un peu oubliées .

Voici le site d'ARTE pour lire les commentaires sur chacun des documentaires :




Pour illustrer cette période remplie d'évènements particulièrement importants et nombreux , qui allaient aboutir à la victoire de la liberté sur le communisme, les paroles d'une chanson écrite par le groupe rock allemand "Scorpions" résonnent particulièrement bien ; à chaque fois que j'entends cette chanson , j'y associe l'année 1989 et ses évènements ,et bien sûr ce qui en a été le prolongement , l'effondrement du bloc de l'Est .
Cette chanson , c'est : "Wind of Change " .
Elle est par la suite devenue "l’hymne "du changement du communisme vers le capitalisme .
J'ai trouvé la vidéo de "Wind of Change " en live avec the Berlin Philharmonic Orchestra .


jeudi 14 mai 2009

Urban Symphony s'est qualifié pour l'Estonie !






Depuis quelques années , le concours eurovision de la chanson ne me passionne plus vraiment !
J'ai quand même regardé hier soir la 2ème demi finale car je voulais écouter et découvrir le groupe que présente l'Estonie à ce concours .
Je n'ai pas été déçue , je suis même tombée sous le charme de cette chanson , de son interprête , et de ses musiciennes .

Bravo donc à Urban Symphony qui s'est qualifié hier soir pour l'Estonie avec la chanson "Randajad" ( traduit par "les Nomades " ).
Urban Symphony est un groupe musical , composé de six charmantes jeunes femmes , une chanteuse , trois instrumentistes et deux choristes :
Sandra Nurmsalu (chant et violon )
Mann Helstein (violon)
Johanna Mängel (violoncelle)
Mari Möldre (violoncelle )
Marilin Kongo ( choriste)
Mirjam Mesak ( choriste

La chanteuse , Sandra Nurmsalu a une voix claire et pure , la musique est envoûtante , on se laisse emporter par la voix ; en fermant les yeux , on peut presque imaginer une caravane de nomades traversant le désert !
Un point très important pour moi , la chanson est interprêtée en estonien !

La 54 ème édition de l'Eurovision aura lieu à Moscou , samedi 16 mai , vers 21h .
Rendez vous samedi soir , en souhaitant bonne chance à ce groupe , qu'on attend dans les toutes premières places .

dimanche 10 mai 2009

Petite randonnée dans la forêt en VTT





Temps assez agréable ce matin , peu de nuages , pas de pluie , nous avons donc décidé d'enfourcher nos vélos et de prendre la direction du nord , vers la forêt de Semblançay .
Nous avons même pu profiter au cours de la matinée de quelques rayons de soleil , quelle chance !

Je n' étais pas allée par là-bas depuis bien longtemps , depuis le temps lointain où je faisais partie d'un club de VTT ...
Souvenirs , souvenirs , allais je reconnaître le parcours ??
Une petite partie de la forêt a été "aménagée" en chemins agréables pour les marcheurs , les coureurs à pieds et les cyclistes . Je n'ai pas bien reconnu "nos" anciens chemins...
Là où il n'y avait que ronces et branchages qui donnaient aux chemins des allures de jungle , on trouve maintenant des pistes bien dégagées et très faciles pour rouler !
Le changement est radical , et finalement bien agréable !





Nous poursuivons la promenade: de belles allées cavalières et des chemins de randonnée (balisés "GR" ) sillonnent la forêt en tous sens .Nous sommes pratiquement seuls , ne rencontrons que quelques promeneurs avec leurs chiens et deux autres "vététistes" !
Certains chemins sont boueux car il a plu récemment , ce sont les plaisirs du VTT !





Notre parcours nous emmène près d'un premier étang , très calme ,au bord duquel nous nous arrêtons .Sur un panneau ,nous apprenons tout sur les mystères de l'écosystème aquatique . C'est l'occasion de réviser certaines choses qu'on a quelque peu oubliées ....
 
Mis à part quelques coassements , l'endroit est calme , propice à la méditation ...

Nous avançons le long du sentier , et quelques kilomètres plus loin , nous apercevons un deuxième étang , tout aussi sauvage , doté d'un observatoire , qui ,comme son nom l'indique , permet d'observer la faune vivant aux abords de l'étang ( colverts, hérons cendrés ,martins pêcheurs ,grenouilles vertes et brunes , crapauds ...). Au loin, il nous semble apercevoir un héron .
Très sympathique , cet endroit , peut-être un futur but de balade pour un pique-nique !
Un concert de coassements nous accueille dès que l'on passe près des plans d'eau : grenouilles ,crapauds , reinettes . Je ne suis pas spécialiste et ne sais pas les reconnaître , sans doute le son est-il plus grave pour un crapaud ? Après des mois de silence , ces petits batraciens se sont réveillés et ont quitté leurs abris de pierre, de mousse, de feuilles pour retrouver leurs mares pour la saison des amours ...et nous faire entendre leurs "symphonies coassantes" !




Une multitude de chants d'oiseaux ont accompagné notre balade forestière , et j'aime particulièrement l'un deux , celui du coucou , car je prends un malin plaisir à lui répondre !
Après ce bain revigorant de nature , il a fallu rentrer ,après 36 kilomètres de pédalage sur les chemins forestiers .
Sportive , la balade , peut-être ,mais très nature surtout !
C'est ça d'ailleurs que je préfère , être au milieu de la nature , faire partie d'elle , la parcourir pour mieux la découvrir à chaque fois , apprendre d'elle le respect qu'on lui doit , afin de la préserver pour notre plus grand plaisir et celui de tous  .