Translate

mercredi 16 janvier 2019

Il y a 50 ans , Woodstock ...


1969
C'était une époque bien différente ! Tout changeait, les peuples qui avaient connu les souffrances de la dernière guerre mondiale 1939-45 commençaient à croire en une vie meilleure, un vent nouveau balayait les Etats -Unis , et même l'Europe, peut-être engendré par ces nouvelles musiques pop ,folk , soul et blues dont les disques envahissaient les ondes .
Aux Etats-Unis ,les jeunes ,issus de la génération qui avait connu la guerre voulaient croire à la paix ,à l'amour , à la fraternité et certains le chantaient .Ils aimaient se rassembler pour écouter ces nouvelles musiques , fumer de la marijuana et parler de la paix : ils se sont appelés "hippies". Les hippies se distinguaient du reste de la population par leurs tenues vestimentaires, leurs chevelures et une liberté ostentatoire dans leurs relations amoureuses.
Cette génération,née juste après la Seconde Guerre Mondiale ,refusait le conformisme et la soumission au pouvoir .Elle cherchait à fuir la société de consommation en mettant en avant des valeurs écologiques et égalitaires inspirées des philosophies orientales et primitives .

Pourtant ,en cette année 1969, beaucoup d’évènements graves ,importants ,eurent lieu dans le monde ,qui auraient pu relayer un festival comme Woodstock au second plan . Ce ne fut pas le cas , le mouvement hippie avait besoin des évènements de ce monde pour exister,pour contester et refuser l'ordre établi . Il exista donc bel et bien et eut lieu à la date prévue , avec la foule que l'on sait !
En 1969, pourtant, bien d'autres évènements que Woodstock marquèrent mon jeune âge (j'avais 13 ans) :

-16 janvier
L'étudiant tchèque Jan Palach s'immole à Prague pour dénoncer l'occupation soviétique en Tchécoslovaquie
Pour protester contre l'invasion de son pays par l'URSS (août 1968), l'étudiant en philosophie tchécoslovaque Jan Palach s'immole sur la place Wenceslas à Prague. Il mourra trois jours plus tard des suites de ses blessures. Jan Palach devient le symbole de la résistance anti-soviétique.

- 20 janvier :

Richard Nixon succède à Lyndon Johnson à la présidence des Etats-Unis (jusqu'en 1974).

-28 avril

Le général de Gaulle démissionne de ses fonctions de Président de la République.

-3 juillet

Mort de Brian Jones
Le guitariste des Rolling Stones (27 ans) est retrouvé mort dans la piscine de sa maison du Sussex en Angleterre. Il avait quitté le groupe et été remplacé par Mick Taylor, moins d'un mois auparavant, le 8 juin. Sujet à la dépression et plusieurs fois condamné pour possession de drogue, Brian Jones était l'inspirateur psychédélique du groupe.

-16 Juillet : réussite de la mission lunaire Apollo 11
Le 16 juillet ,la capsule spatiale Apollo 11 décolle de Cap Kennedy en Floride (Cap Canaveral) avec à son bord un équipage de trois astronautes : Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. La mission a pour objectif de conduire les trois hommes à la surface de la lune. Le 21 juillet, Neil Armstrong sera le premier à réaliser le rêve de nombreux terriens en foulant le sol lunaire.
Le 21 juillet, à 3H56 (heure française), l'astronaute Neil Armstrong qui participe à la mission spatiale Apollo 11 sort du module lunaire "Eagle" et pose pour la première fois le pied sur la lune. Il prononce alors une phrase qui restera gravée dans l'histoire: "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité." L'événement est retransmis dans le monde entier. Des millions de téléspectateurs écoutent ébahis les premières impressions d'Armstrong. Un quart d'heure plus tard, il sera rejoint par son camarade Edwin "Buzz" Aldrin. Pour les Etats-Unis, c'est une victoire décisive dans la course à l'espace engagée avec l'Union soviétique.

- 14 août

Les renforts britanniques débarquent en Ulster .
Des troupes britanniques sont envoyées en Ulster pour mettre fin aux manifestations catholiques et protestantes. De violentes émeutes ravagent les villes de Londonderry et de Belfast et ont déjà provoqué la mort de plusieurs personnes. Appelée par le gouvernement de l’Irlande du Nord, l’armée britannique parvient à rétablir le calme mais attise la colère des extrémistes catholiques. Dès lors, les attentats terroristes et les violences redoubleront d’intensité.


Aux Etats-Unis ,la guerre du Vietnam était au centre de beaucoup de conflits et de protestations . Elle a certainement eu aussi une influence sur le festival de Woodstock .
En 1969, la guerre du Vietnam commence à s’embourber.
Depuis les 1ères contestations en avril 1967 où 100 000 à 200 000 personnes défilent à New York , plusieurs personnalités américaines ont pris position pour s’engager contre cette guerre. Beaucoup d’étudiants s’insurgent contre la guerre, ce qui donne lieu en 1968 à des affrontements entre des étudiants et la police .
Certaines universités prennent position contre , comme celle de Berkeley en Californie .
Le 15 octobre 1969 (après Woodstock, donc) ,deux millions de personnes manifestent contre la guerre du Vietnam dans tous les Etats-Unis.


En France, c’est l’«après mai 68» qui est dans l’air du temps, s’accompagnant de l’explosion du féminisme et d’une grande « vague » de liberté dans tous les domaines … Les jeunes écoutent les musiques de Jimi Hendrix, Janis Joplin, The Who , Bob Dylan, etc.. Les garçons portent des chemises à fleurs , les filles ont des fleurs dans les cheveux . Tous parlent d'amour et de paix , "faisons l'amour ,pas la guerre" ,c'est la période "Hippie" , empruntée aux Etats-Unis.

Et enfin, le 15 août, ouverture du festival de Woodstock

Le festival hippie de Woodstock (Etat de New-York) réunit pendant trois jours près de 400 000 personnes pour célébrer l'amour, la paix, la musique. Les plus grandes stars du rock se succéderont sur la scène : Joan Baez, Joe Cocker, Janis Joplin, Santana, The Who... et Jimi Hendrix qui y interprétera l'hymne américain, "Star Splangled Banner", de façon à évoquer les bombes qui tombent alors sur le Vietnam .
Les années 60 /70 furent extrêmement riches au niveau musical. . Les artistes qui se sont produits au festival de Woodstock ne représentent pourtant qu'une partie de ce courant musical essentiellement anglophone. Mais c’est un courant qui selon Keith Richards (guitariste des Rolling Stones ) fut l'une des rares contributions des Etats-Unis au patrimoine mondial culturel.

WOODSTOCK - 15 août 1969

Il y a donc cinquante ans, se tenait le festival de Woodstock, devenu depuis un symbole du mouvement hippie.
Il eut lieu à Bethel sur les terres du fermier Max Yasgur aux Etats-Unis, à une soixantaine de kilomètres de Woodstock dans l'Etat de New York.
Organisé pour se dérouler du 15 au 17 août 1969, et accueillir 50 000 spectateurs, il en accueillit finalement plus de 450 000, et se poursuivit jusqu'au 18 août 1969 au matin.
Le festival accueillit les concerts de 32 groupes et solistes de musiques folk, rock, soul et blues. La rémunération des artistes atteignit au total 200 000 dollars. C'est un des plus grands moments de l'histoire de la musique populaire.
Ce festival a été classé parmi les " 50 Moments qui ont changé l'histoire du Rock and Roll".

Pendant ces 3 jours de festival, 400 000 jeunes ont pu écouter de la musique, fumer de la marijuana, plaisanter et échanger des signes de paix. Les Hippies ont choisit les fleurs comme symbole de paix, en employant l'expression " Flower Power " pour montrer que l'amour peut triompher de la haine. Le modèle des hippies proclamant paix et amour se propage alors dans tous les États-Unis et aussi en Europe. Woodstock a été le plus important des festivals rock organisés cet été-là.
Le nom complet du festival est The Woodstock Music and Art Fair. Il devait officiellement se tenir en hommage à Bob Dylan, mais celui-ci étant alors à Bearsville, son nom fut retiré du haut de l’affiche.
Dylan qui n’était pas à Woodstock, chantait alors «TheTimes they are a-changin'» ,
un résumé de l'humeur des années 60, qui devint un hymne de la jeunesse de l'époque, qui croyait sincèrement que les choses allaient changer. La chanson fut abondamment reprise et traduite en français, en serbe, en hébreu et bien d'autres langues. L'imagerie est simple et de nombreux vers ont une consonance biblique: "Les temps sont proches..., Les premiers seront les derniers...".Les eaux du déluge montent. La grande bataille, c'est l'Armageddon...
Mais les temps n'ont pas changé...et on ne chante plus ce genre de chanson.

C'était ça, l'esprit de cette époque , la jeunesse était pleine d'espoir en un avenir "de paix et d'amour ", et c'est l'esprit qui a plané sur Woodstock .

Le festival

« Trois jours de paix et de musique. Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur».
Cette publicité ne prévoyait ni le nombre de spectateurs (évalué à 450 000), ni les embouteillages colossaux qui en découlèrent, ni la pluie, ni la boue. La programmation en fut perturbée : Richie Havens ouvrit le festival à la place du groupe Sweetwater, bloqué dans la circulation ; les artistes qui ne pouvaient accéder au site y furent finalement amenés en hélicoptère de l'US Army. Ceux-ci furent également utilisés pour pourvoir aux besoins de la foule en eau, nourriture et médicaments.
À la fin de la première journée, quand les barrières qui délimitaient le site eurent disparu, les organisateurs décidèrent d'en rendre l'accès gratuit. « From now on, this is a free concert! »
Les plus grands noms de la scène rock sont présents :Jimi Hendrix , Joan Baez , Creedence Clearwater Revival, Janis Joplin, Crosby,Stills ,Nash (and Young), Jefferson Airplane , The Who, etc …

Pour certains artistes comme Joe Cocker, Woodstock sera un accélérateur de carrière. Jimi Hendrix clôt le festival à l'aube du lundi 18 août: il ne reste que 30 000 spectateurs.

L'après -festival

Le festival fut à la fois un des points culminants de la contre-culture des années 1960 et de la culture hippie et la fin du « flower power » .
La région fut peu après déclarée zone sinistrée mais aucune violence ne fut cependant rapportée.
Trois décès (une overdose, une appendicite mal soignée et un accident de tracteur) et deux naissances eurent lieu pendant l'événement, qui causa en outre le plus important embouteillage de l'histoire des États-Unis.
Dans un premier temps, et en raison du nombre important de personnes qui entrèrent gratuitement, le festival fit perdre énormément d'argent à ses organisateurs mais, suite aux ventes des enregistrements du festival (audio et vidéo), ils devinrent bénéficiaires. En effet, si Woodstock est le point important de la contre-culture et de l' "anti-capitalisme" pacifiste, les organisateurs durent revendre les droits à la Warner pour régler leurs dettes.


« Si Woodstock est devenu une légende, et est resté aussi présent dans l'imaginaire collectif mondial, c'est bien parce qu'il est non seulement un événement musical, mais aussi un événement historique »

http://www.bobdylan-fr.com/trad/thetimestheyareachanging.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Woodstock

Pour les nostalgiques de cette époque , quelques vidéos :



dimanche 23 décembre 2018

21 décembre : solstice d'hiver , fête de Yule






Le 21 décembre ,la fête de Yule correspond au Solstice d'Hiver,première journée de l'hiver , nuit la plus longue de l'année ,précédant la naissance du nouveau Soleil qui illuminera la Terre pour la prochaine année.

Cette célébration souligne la naissance de plusieurs divinités pré-chrétiennes, notamment Dionysos, Attis et Woden.
Pour les Chrétiens , la naissance du Christ correspond à cette période.
Dans presque toutes les cultures et religions, le solstice d'hiver marque l'ouverture d'une période de festivités plus ou moins longue. Cela se comprend mieux lorsqu'on sait que nos ancêtres vivaient selon le rythme des saisons et la durée du cycle du jour. Pour eux, c'était  l'élément essentiel qui guidait leur vie. 
L'arrivée du solstice indiquait la naissance d'un nouveau cycle solaire, des jours plus longs et l'arrivée des beaux jours. C'était une occasion de réjouissances. Il faut aussi souligner que c'est une période de l'année où personne ne travaillait aux champs et où les travaux de la ferme étaient réduits au minimum.


 






Rituel 

Dans les temps les plus reculés, les adorateurs du soleil allumaient de gigantesques brasiers pour assurer la renaissance du soleil. Un monde d'obscurité où rien ne pousserait était la plus grande crainte des Hommes. Plus tard, on a adjoint à cette tradition la naissance de différents dieux et, avec le temps, les brasiers extérieurs ont fait place à la coutume d'allumer une bûche de chêne dans l'âtre.
Une des plantes associées à Yule est le gui, plante sacrée des druides qui le coupaient à l'aide d'une serpe de cuivre au manche façonné en forme de corne de cerf. Il semble que cette tradition prit naissance dans l'ancienne Grèce où le gui représentait les organes génitaux de Zeus, et ses fruits blancs, des gouttes de sperme. Le gui ne pousse que sur le chêne, arbre d'ailleurs dédié à Zeus. 
Quant à la tradition de décorer des conifères, elle date de l'époque matriarcale où les prêtresses suspendaient des offrandes aux dieux ainsi que des représentations de la lune, du soleil et des étoiles aux branches des pins de leurs sanctuaires.
Dans les temps anciens, la coutume voulait également que l'on échange des cadeaux au cours de cette période.
Au Moyen- Age, les festivités duraient une douzaine de jours alors que les saturnales romaines s'échelonnaient sur une période de 7 jours.
Une des façons les plus intéressantes de célébrer Yule consiste à décorer un arbre. Tout est permis, quoiqu'il convienne de mettre l'accent sur des reproductions de lunes et d'étoiles. Vous pouvez inclure la décoration de votre arbre dans votre rituel et faire ainsi participer toute la maisonnée. 

Yule est une période de réjouissances. 



  


Les décorations 

 Du gui et du houx, des branches de conifère (sapin, pin, épinette), des chandelles représentant le père Noël, des cadeaux joliment enrubannés.
Les fleurs appropriées sont les poinsettias, les roses blanches ou rouges.
Vous pouvez aussi utiliser vos décorations de Noël.

Symboles et correspondances 

Encens : cèdre, pin, sapin, romarin
Arbres : chêne (pour la bûche), conifères
Fleurs : poinsettias, cactus de Jérusalem, roses rouges
Couleurs : or, argent
Chandelles : vertes, rouges, blanches
Pierres : œil de tigre, rubis
Planète : Jupiter







Aliments traditionnels 

Comme c'est un festival qui dure plusieurs jours, les extravagances sont permises (et même encouragées !). A l'occasion de cette fête, les pommes sont considérées comme sacrées et tous les mets qui en contiennent sont à l'honneur. Le cidre était et reste une boisson de circonstance.
Le gingembre et les épices occupent la place d'honneur. Il ne faut pas oublier qu'au Moyen Age, le gingembre, notamment, avait plus de valeur que les diamants. Une version moderne des gâteaux d'antan est la maison de pain d'épices, rappel des pièces montées qu'on présentait aux nobles rassemblés.
Les biscuits sont une partie intégrante des festivités car, à cette époque, le sucre était rare et le miel, difficile à ramasser. Donnez-leur la forme d'étoile, de lune, de soleil et d'animaux, vous poursuivrez ainsi une coutume qui date de la préhistoire : les archéologues ont découvert des gâteaux pétrifiés en forme d'étoile et de lune ou portant l'effigie de divinités dans des tombes datant de cette époque.



Les plats à servir 

Poulets, chapon, oie, perdrix – tous les rôtis ; cochon de lait rôti ; pâté en croûte (gibier et venaison), civet de lièvre ou de lapin ; tourte de pigeon.
Gâteau aux fruits confits ; pain d'épices ; biscuits au sucre.
Glögg, vin chaud épicé, cidre chaud épicé.




  

Étymologie du mot Yule 

Yule est un mot anglais utilisé dans les régions germanique et nordique qui désigne la période de Noël (jol en nordique ancien, qui a donné jól en islandais contemporain, jul en danois ,norvégien et suédois, joulu en finnois, jõulu en estonien et y désigne désormais la fête de Noël).
Son étymologie est contestée : certains l'ont rattaché, sans doute à tort, à la roue (hjul en suédois, hjól en islandais, wheel en anglais).
Selon toute vraisemblance, il s'agit quand même d'un mot scandinave associé à l' hiver. Le mot "jol" apparaît en nordique ancien aux alentours de l'an 900, dans un poème d'hommage à Harald aux beaux cheveux où un personnage parle de "boire à Jol".
Jol était le nom de la fête de la mi-hiver ou Jólablót, dont on discute encore pour savoir si elle avait lieu à l'occasion du solstice d'hiver ou à la mi- janvier.
Le "blót" était l'invocation des dieux à but propitiatoire, et on faisait alors des sacrifices pour appeler la bénédiction des dieux sur les récoltes à venir. Le dieu attaché à Jol était Jólner, l'un des nombreux noms d'Odin.
C'est aussi une fête wiccane et néo-païenne.



 

Yule et la mythologie scandinave 


Dans la mythologie scandinave, Yule est le moment de l'année où Heimdallr (de son trône situé au Pôle Nord) accompagné des Aesirs(l' Ansuzgardaraiwo) revient visiter ses enfants, les descendants de Jarl. Ils visitent ainsi chaque foyer pour récompenser ceux parmi ses enfants qui ont bien agi durant l'année. Ils laissent ainsi un présent dans la chaussette de ceux-ci. Ceux ayant mal agi voyaient à l'aube leur chaussette remplie de cendres. 
Yule est évidemment aussi une fête où les Hommes ,de leur côté et les dieux du leur, se rencontrent pour partager un repas bien arrosé, raconter, festoyer et chanter.


 Citation 

" Dans les pays du Nord, Noël coïncide avec des cérémonies très anciennes : les fêtes de Yule ou Yuletide. C'est une époque de réjouissances, de festins, consacrée à divers dieux de la mythologie germanique. 
Odin, dieu des morts, visitait la terre et on vidait une première coupe en son honneur, puis on célébrait, par la boisson, Njord et Freya, dieux de fécondité et d'abondance.
Les Juhles étaient des génies aériens vivant dans les arbres, et, en cette période de plein hiver, on suspendait à un arbre, proche de la maison, des coffrets de bouleau remplis de victuailles. 
Dans certaines régions, Wotan en personne chevauchait à travers les forêts, puis sautait de cheval et allumait une bûche énorme d'où jaillissait alors la lumière. 
Car Yule est aussi la fête du feu. En ces périodes de solstice d'hiver, la lumière a disparu, le soleil est mort, la terre entière est dans l'obscurité, d'énormes feux étaient allumés pour chasser les esprits de l'obscurité et appeler le nouveau soleil. 
Fête des morts, fête de la fécondité, Yuletide a laissé des traces dans les coutumes ou les superstitions de Noël : légendes selon lesquelles les morts reviennent en cette nuit, parts laissées pour les défunts sur la table pendant la messe de minuit, utilisation de la paille ou du blé pendant cette fête, dans la décoration, comme au Danemark et en Suède.
Yuletide a laissé des traces dans les pratiques : comme en Corrèze, par exemple, pour faire honte aux arbres qui ne produisent pas, on les ceinture de paille ; en Scandinavie, le matin de Noël, on prend la plus belle gerbe, à l'aide d'une perche on la fixe au toit de la plus haute maison... pour les oiseaux.
Et si en Pologne on place traditionnellement une poignée de foin sous la nappe blanche du repas de Noël, c'est bien sûr en souvenir de la couche du divin enfant, mais ce n'est pas sans rappeler les rites de fertilité des temps anciens. 
Quant aux traces dans la dénomination de Noël, elles sont nombreuses dans les pays septentrionaux :
Noël se dit Yul ou Jul, et entre dans la composition d'un certain nombre de mots relatifs à Noël : 
en anglais « Yuletide » période de Noël
en suédois : Jultomte, le petit homme de Noël."


Njörd, le dieu de la mer


Freyja dans son char tiré par ses chats ,par Nils Blommér (1852)



Sources :




samedi 8 décembre 2018

Tallinn : le marché de Noël de Raekoja Plats du 17.11.2017 au 06.01.2018


 Photo  Estonie-Tallinn



Le marché de Noël de Tallinn se situe 
dans la vieille ville sur Raekoja Plats  
(Place de l’Hôtel de ville)


Dans la lumière du matin d’hiver, Tallinn se pare d’une clarté romantique et vibre d’impatience à l’orée d’un nouveau jour. Sur la place de l’Hôtel de Ville,se dresse un gigantesque sapin de Noël étincelant. 
C’est à cet emplacement précis, selon les livres d’histoire, qu'en 1441, les marchands de la Fraternité des Têtes-Noires ont installé un épicéa - le premier arbre de Noël public en Europe.

L’air est chargé des parfums des biscuits au gingembre, des amandes épicées et du vin chaud.
Raeapteek ,la plus ancienne pharmacie d'Europe encore en activité sert du massepain et un reconstituant à un nouveau client.
Vous êtes en plein cœur du marché de Noël de Tallinn.



Marché de Noël de Tallinn 
Raekoja Plats 
(Place de l'Hôtel de ville)

du

17.11.2017 au 06.01.2018

 Ouvert tous les jours de 10h à 19h 
Boissons chaudes de Noël jusqu'à 23h00
Programme de Noël le vendredi de 17h00 à 19h00 ,

les samedis et dimanches de 12h00 à 14h00

Pour en savoir plus ,c'est ici :  http://www.christmasmarket.ee/eng/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


 






Estonie : Noël à Tallinn , c'est comme un conte





L’Estonie est le plus septentrional des trois États baltes ; elle fait face à la Finlande située un peu plus au nord , la mer Baltique les séparant ( 83 kilomètres) .
En ce moment ,les journées sont très courtes et les soirées d’hiver bien longues à Tallinn ,la capitale . 
C'est pourtant en cette saison que pour certains ,la capitale estonienne dévoile au mieux ses charmes. Car quand arrivent les premières neiges, cette cité médiévale aux ruelles pavées et aux façades pastel se transforme en décor de conte de Noël.



Marché de Noël au pied du sapin géant


Du 17 novembre 2017 au 06 janvier 2018, la vieille ville (Vanalinn en estonien) accueille chaque jour de 10h à 19h un marché de Noël sur la place principale Raekoja Plats (Place de l'Hôtel de ville).

Immergez-vous au cœur de la culture estonienne en partant à la rencontre des ses artisans : bonnets , écharpes ,gants et grosses chaussettes en laine, nombreux objets du quotidien - cuillères, couteaux, dessous de plats ... - ( le travail du bois de genévrier est traditionnel en Estonie ),pièces de lin tissées et brodées (tentures, draps, nappes, maniques…), céramiques et verrerie ou encore bougies et guirlandes . Les marchands sur place dans leurs petites cabanes vous feront découvrir l’artisanat local.
Grande vedette du marché de Noël, le grand arbre de Noël  érigé pour l’occasion. Il est le premier sapin à avoir été exposé en Europe par la Guilde des Têtes Noires en 1441 ( il y a une rivalité entre Tallinn et Riga en Lettonie qui revendique aussi la naissance de l'arbre de Noël ).










Évènements ,animations

Les week-end, musiciens et danseurs animeront le centre de Tallinn mais d’autres évènements culturels sont prévus pour ces fêtes de fin d’année. 

Du 24 novembre au 10 décembre 2017 : Jazzkaar (Christmas Jazz festival).
Plus tard du 9 décembre 2016 au 4 janvier 2017 , le design se met au service de la gourmandise. Pendant Piparkoogimaania (Gingerbread Mania), des artistes exposent des sculptures en pain d’épices dans le Design and Architecture Gallery ( Disaini-ja arhitektuurigalerii) ,un régal pour les yeux !



Balade autour de Tallinn 

Pour poursuivre cette expérience d’un Noël dans le grand froid, n’hésitez pas à vous aventurer à l’extérieur de la capitale. Dans les alentours, le Viimsi Vabaõhumuuseum
(Viimsi Open Air Museum) permet de découvrir les traditions estoniennes dans des maisons rurales reconstituées telles qu’on les trouvait jadis .

Mais l'Estonie , ce n'est pas que Tallinn et ses environs . Il faut y consacrer beaucoup plus de temps pour la découvrir vraiment .
Si votre prochaine destination est l'Estonie ,visitez le blog d'Estonie-Tallinn et plus particulièrement ce post : "Voyager en Estonie"






 Album photo de Visitestonia sur facebook :  


et sur le blog d'Estonie-Tallinn  ,des photos de "Tallinn en hiver"



Photo   Estonie-Tallinn




Source :  http://voyages.blog.lemonde.fr/2012/11/28/estonie-a-tallinn-noel-est-un-conte/  (quelques petites modifications faites à l'article)

Photos : http://www.visitestonia.com/en

Autre site intéressant : http://www.tourism.tallinn.ee/fra